87 / 100

Les accidents de la route font 3000 morts recensés au Sénégal entre 2017 et 2020.

Le chef de la division Sécurité routière de la Direction générale des transports routiers, Ousmane Ly, a révélé mercredi à Saly Portudal (Mbour) que pas moins de 3000 personnes ont péri dans des accidents de la route au Sénégal entre 2017 et 2020.

3000 morts recensés au Sénégal entre 2017 et 2020

« Au Sénégal, malgré le développement et la qualité du réseau routier et autoroutiers, nous notons, depuis quelque temps, de plus en plus, dans nos routes, la recrudescence des accidents dont un grand nombre occasionne des pertes en vies humaines. Entre 2017 et 2020, on a enregistré environ 3000 décès », a-t-il fait constater au cours d’un atelier de partage et de renforcement des capacités des autorités locales et administratives en matière de sécurité routière.

A lire aussi

M. Ly est d’avis que ces chiffres constituent un « bilan exorbitant » sur une population d’environ 17 millions d’habitants et dans un pays où le parc automobile avoisine les 650 000 véhicules.

En hausse de 17% entre 2019 et 2020, malgré la pandémie

« En 2020, malgré les mesures restrictives dans les transports, liées à la lutte contre la pandémie de Covid-19, près de 877 décès ont été enregistrés. En 2019, on a enregistré 745 décès. Donc, en valeur relative, on a noté une hausse de 17% entre 2019 et 2020, malgré la pandémie », a ajouté le chef de la division Sécurité routière.

Il a rappelé que la semaine mondiale de la sécurité routière, qui se tient du 17 au 23 mai, est axée sur la gestion de la vitesse par les décideurs politiques à travers la réglementation de 30 km par heure dans les villes et autour des zones où les piétons et les cyclistes se mêlent à la circulation.

A lire aussi

Car, dit-il, « au-delà des souffrances humaines et sociales que provoquent les accidents de la circulation, il y a aussi des pertes socio-économiques à l’échelle nationale, touchant les ménages, les entreprises et l’Administration ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here