89 / 100

Les 5 axiomes d’après l’école de Palo Alto. Les axiomes, ce sont des hypothèses, des postulats de départ qui permettent de travailler les problèmes relationnels d’une manière nouvelle. Il est impossible de ne pas communiquer : Tout acte ou tout comportement observable est une communication. Tout comportement à valeur de message. Même le refus de communiquer est une communication.

Ecole de Palo Alto

Les axiomes de Palo Alto. L’Ecole de Palo Alto, aussi appelé Collège Invisible parce que regroupant des idées et théories, plus que des individus installés dans la ville, est une école dont le centre d’intérêt est de comprendre comment fonctionnent les interrelations entre individus et groupes, et particulièrement les interactions …

5 axiomes de l’école de Palo alto

  • 1. On ne peut pas ne pas communiquer
  • ♦ 2.Toute communication présente deux aspects : le contenu et la relation, tels que le second englobe le premier et est par suite une méta communication
  • ♦ 3.La nature d’une relation dépend de la ponctuation des séquences de communication entre les partenaires
  • ♦ 4. La communication humaine utilise simultanément deux modes de communication : digital et analogique
  • ♦ 5. La communication est soit symétrique, soit complémentaire

1. On ne peut pas ne pas communiquer

Chaque être humain adopte un comportement particulier dans la vie de tous les jours. Et tout comportement a valeur de message.

Donc même si nous n’avons l’impression de ne rien faire notre simple présence, et même notre absence dans certains groupes est porteur d’information donc de communication.

Démonstration : si l’on prend comme exemple de communication le comportement humain, alors on peut dire que le comportement n’a pas de contraire, ce qui revient à dire qu’on ne peut pas ne pas avoir de comportement.

5 axiomes - watzlawick_axiomes_communication
5 axiomes – watzlawick_axiomes_communication

Si le comportement existe, alors il a valeur de message, et tout message a valeur de communication. Donc, on ne peut pas ne pas communiquer.

En prenant l’exemple de la consultation médecin-patient, tout comportement de l’un et de l’autre, toute attitude, fera sens dans la relation et aura une influence importante dans les effets positifs et négatifs de celle-ci.

De la manière dont le médecin parle, serre la main, ouvre la porte, jusqu’aux regards furtifs sur sa montre, le froncement de ses sourcils, le stylo avec la marque du laboratoire …

10 questions de communication2
10 questions de communication2

Il y a ainsi une multitude de signes informatifs que le médecin distillera au fil de la consultation. Et inversement, le médecin redéfinira le déroulé de la consultation en fonction d’autant de singes émis volontairement ou non par son patient.

2. Toute communication présente deux aspects : le contenu et la relation, tels que le second englobe le premier et est par suite une méta communication

Lorsque nous communiquons, par écrit ou par oral, nous nous attachons au contenu de ce que nous voulons faire passer. C’est le premier aspect de la communication.

Dans une bonne relation cet aspect prime et l’interlocuteur est réceptif au contenu de votre discours.

Mais imaginons une relation problématique. Vous ne vous entendez pas avec votre associé. Et chaque rencontre devient difficile.

A lire aussi

L’objectif n’est plus le contenu, chacun cherchant derrière ce que dit l’autre à décrypter son état émotionnel, une éventuel colère, ou manque de respect. C’est le deuxième aspect qui est la relation elle-même.

Ce deuxième aspect prime sur le premier car si la relation est mauvaise le contenu sera soit rejeté, soit déformé, soit ignoré. Et cet aspect faisant appel au non verbal (regard, intonation, gestuelle, mimique…) est une méta communication.

3. La nature d’une relation dépend de la ponctuation des séquences de communication entre les partenaires

La communication est un système d’échanges circulaire. Le comportement de l’un des acteurs induit le comportement de l’autre, et vice versa.

10 questions de communication
10 questions de communication

Au lieu de voir cela clairement, nous avons parfois tendance à considérer notre attitude seulement en réaction au comportement de l’autre en minimisant l’impact de notre propre attitude.

Ce qui est source de nombreux conflits relationnels.(voir : biais cognitifs)

4. La communication humaine utilise simultanément deux modes de communication : digital et analogique (explicite et implicite, verbal et non verbal)

Voir à ce sujet : exercice d’écoute

La communication analogique définit la relation. Ses capacités d’expression sont larges, mais manque de précision et ne connait pas la négation. De plus il est difficile de mentir en analogique.

Toute communication non verbale est une communication de nature analogique.

La communication digitale définit le contenu de la relation. Elle possède une structure précise, complexe et logique. Elle se prête à l’abstraction.

notions de bases de la communication
notions de bases de la communication

La communication digitale est de nature symbolique. Ces symboles sont les mots que l’on emploie pour désigner les choses, mots qui relèvent d’une convention sémantique propre à une langue donnée.

La communication digitale possède une syntaxe logique souple, précise et pratique, qui se prête facilement à l’abstraction. Elle définit le contenu de la relation

Par contre, toute communication non verbale est une communication de nature analogique.

C’est une communication primitive et animale, riche de sens et directement compréhensible même entre espèces différentes.

L’expression de nos sentiments, qui est la base de nos relations interpersonnelles, est un exemple de communication analogique.

Il est, de plus, difficile de mentir dans le domaine analogique.

Ces deux modes coexistent et se complètent dans chaque message. Le domaine analogique prime sur le digital.

Par exemple : une personne est en retard et celà l’embête vis à vis de son rendez-vous Son message non verbal exprimera son embarras même si il sourit à et même s’il poursuit la conversation comme si de rien n’était.

Il faut alors avoir recours à la métacommunication, c’est à dire utiliser le langage digital pour préciser et traduire son langage analogique :

» Je suis embarrassé d’être en retard et vous demande pardon de vous avoir fait attendre… « .

Cette phrase permet de recadrer le message analogique et d’éviter des interprétations hasardeuses de la part de l’interlocuteur

5. La communication est soit symétrique, soit complémentaire

Une relation symétrique est une relation d’égalité.

Une relation complémentaire, exprime la différence, avec deux positions. L’une est dite haute, l’autre est dite basse.(voir : position basse)

Contrairement à la position haute, dominante, qui prétend savoir et pouvoir, la position basse est une position d’humilité, pour justement mieux laisser à l’interlocuteur la responsabilité de savoir et de pouvoir.

En position basse, vous proposez, mais vous n’imposez pas.

  • Vous proposez des questions (voir l’article : l’art de poser une question de coach), plutôt que de simplement les poser (comme si vous attendiez une réponse) ou de donner des réponses vous-même.
  • Vous reformulez prudemment les propos de l’autre, pour lui permettre de valider votre bonne compréhension (et au passage qu’il prenne conscience de ce qu’il vient de dire et saisisse l’occasion de compléter, développer ou nuancer son propos).

Petite blague sur le coaching et la méta communication ?

les 10 meilleures façons de parler aux gens pour éviter des disputes
les 10 meilleures façons de parler aux gens pour éviter des disputes

(histoire de rire pour illustrer la méta communication)

Plusieurs réponses sont possibles à la simple question : Quelle heure est-il ? »
– « Quelle heure est-il s’il vous plaît ? »

  • Réponse de l »expert : « Nous devons tout d’abord choisir un fuseau horaire de référence, en effet, vous savez sans doute que le référentiel constitue l’un des paradigmes clefs, depuis, notamment, les travaux d’Albert EINSTEIN à propos du concept de la relativité. »
  • Réponse d’un formateur : « Quel chiffre voyez-vous, juste à côté de la petite aiguille de l’horloge ?… »
  • Réponse d’un conseiller : « Voici comment vous pouvez obtenir la réponse. Plusieurs solutions s’offrent à vous… «
  • Réponse d’un psy : « En quoi est-ce important ? »
  • Question d’un coach : « Vous avez la réponse en vous… Qu’y a-t-il là à votre poignet, par exemple ?… »

Nota : les coachs sont ceux parmi les consultants, qui se croient plus malins que les autres, parce qu’ils ne donnent pas de conseils, mais poussent le culot jusqu’à ne vendre que des questions !… Et certains d’entre eux vont même jusqu’à prétendre que le silence serait également une de leur prestation les plus puissantes ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here