Le vétéran italien a remporté, mercredi, la 3e étape de la Tropicale Amissa Bongo. À 40 ans, Rinaldo Nocentini sait toujours y faire. Il a remporté ce mercredi la 3e étape de la Tropicale Amissa Bongo au Gabon en attaquant sèchement dans la dernière bosse avant l’arrivée à Lambaréné.

«Ça avait des airs du Mont Faron, rigolait-il, je me suis dit que c’était ma seule chance de gagner, aujourd’hui, sinon tout arrivait encore au sprint. À mon âge, il faut bien calculer son coup.»

Damien Gaudin de Direct Energie qui l’avait rejoint dans la descente peut en témoigner, l’Italien a encore de beaux restes. Il a battu facilement le Nantais dans ce duel à deux.

Voilà déjà plus d’un an qu’il a rejoint le Portugal et l’équipe du Sporting Tavira alors que son contrat chez AG2R La Mondiale n’avait pas été renouvelé.

«Seuls les Portugais m’avaient ouvert la porte, raconte l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France (en 2009). Je n’avais pas hésité car j’avais encore envie de courir même si j’ai évidemment moins d’ambitions qu’avant. J’ai couru toutes les plus grandes courses du calendrier, avec cette équipe j’ai un programme peut-être plus modeste mais au moins je me fais plaisir.»

C’est la première fois qu’il vient courir en Afrique, avec cette fois une ligne plus exotique à son palmarès.

Publicités

Laisser un commentaire