A la découverte des fruits et boissons dans l’alimentation sénégalaise

0
298

Le Sénégal n’est pas un grand producteur de fruits en raison d’une pluviométrie faible sur une bonne partie du pays, mais on trouve tout de même des productions locales de fruits.

DES FRUITS À DÉCOUVRIR

Les mangues font parties du paysage. Préférez les variétés greffées, fruits plus gros, plus charnus et moins fibreux — notamment en Casamance, mais essayez aussi la mangue verte coupée en tranches saupoudrée de sel et de piment que des femmes vendent pendant une courte période de l’année)

On trouve aussi des pamplemousses (les roses sont meilleurs), des papayes (la variété solo à la chair rose, de plus petite taille sera appréciée avec un filet de citron), des oranges (souvent peu juteuses, mais bonnes — consommer à la sénégalaise — pressée entre les dents), des melons, surtout destinés à l’exportation, des corrosols et des goyaves, au parfum délicat et exotique, des mads (fruits contenant de grosses graines entourée de pulpe, vendues dans la rue mélangés à du sucre), des bananes produites en petites quantités et souvent importées de Côte d’Ivoire, comme l’ananas.

LES BOISSONS

Bien sûr vous trouverez dans presque tout le Sénégal, les boissons gazeuses d’origine américaine qui envahissent les rayons des supermarchés et les étagères des frigos européens, mais il serait dommage de ne pas goûter les boissons locales, parfois plus difficiles à trouver dans le commerce.

La plus connue est sans aucun doute le jus de bissap (décoction de calices de fleur rouge au goût acidulé) mais vous pourrez aussi goûter le jus de tamarin (dakkar) et le jus de gingembre (ginger) également très répandus, ce dernier ayant un goût piquant qui ne plaira pas à tout le monde.

Les vendeuses dans la rue, les restaurants proposent également des boissons plus originales mais plus difficiles à trouver : jus de goyave (buyap), mangue, ditakh

Laisser un commentaire