Les services du ministère de l’intérieur et de la Sécurité publique n’ont pas perdu du temps pour retirer dans plusieurs librairies de Dakar des exemplaires du livre blasphémant de la Tunisienne Hela Ouardi. Une opération a été menée dès les premières heures de la matinée d’hier, par la sûreté urbaine. Les hommes du Commissaire El Hadj Cheikh Dramé de la Sûreté urbaine de Dakar ont investi hier, plusieurs librairies du Centre-ville et de Mermoz. Ce, en application d’un arrêté du ministère de la Culture et de la communication.

Les policiers ont ainsi pu, mettre la main sur un stock de 13 exemplaires de l’ouvrage jugé blasphémant. Suite à ces saisies, les responsables de ces librairies où ces descentes inopinées ont eu lieu, ont été tous entendu sur procès-verbal, avant d’être libérés, informe le journal La Tribune, de ce mercredi 30 mars 2016, qui estime que le mal avait déjà été fait. Ce d’autant qu’une partie du stock initial de ce livre satanique avait déjà été écoulée durant ce week-end de Pâques.

Une source anonyme citée par ledit quotidien, a révélé cependant que toute personne surprise en train de distribuer ou de commercialiser clandestinement ce livre sur toute l’étendue du territoire national sera arrêtée par la police et présentée au Procureur de la République. Dans le cadre de cette affaire qui défraie aujourd’hui la chronique, une enquête a été ouverte. Les limiers en charge de cette affaire veulent en savoir davantage sur le mode opératoire utilisé par des personnes malintentionnées pour faire entrer, au Sénégal via la France, ce livre «inspiré du diable» et qui constitue une «véritable attaque contre l’islam et le Prophète (Psl)».

Source : Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE