81 / 100

Les responsables sont connus. L’Algérie accuse les séparatistes de lynchage incendiaire. Plus de 90 personnes dont 33 soldats ont péri dans des incendies de forêt.

Algérie accuse les séparatistes de lynchage incendiaire  

Les autorités algériennes disent avoir établi avec des preuves « scientifiques et techniques » que des séparatistes étaient impliqués dans l’assassinat d’un homme faussement accusé d’avoir déclenché des incendies de forêt dans la province de Tizi Ouzou.

A lire aussi

Des vidéos publiées par la police montrent des suspects avouant avoir battu et brûlé vif Djamel Bensmail, qui avait parcouru 123 miles (197 km) depuis sa province d’Ain Defla pour lutter contre les incendies de forêt.

Les incendies de forêt qui ont touché le nord de l’Algérie

Certains suspects ont également avoué être membres du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) qui cherche à séparer la région berbérophone du reste de l’Algérie.

A lire aussi

Plus de 90 personnes dont 33 militaires ont péri dans les incendies de forêt qui ont touché le nord de l’Algérie – principalement les provinces de Tizi Ouzou et de Bejaia.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here