84 / 100

Amobé Mévégué, ancien journaliste de RFI et présentateur sur France 24, est mort. Producteur audiovisuel depuis plus de 20 ans, Amobé Mévégué avait collaboré à de très nombreux médias notamment RFI et France 24.

Amobé Mévégué est mort

Amobé Mévégué, ancien journaliste de RFI et présentateur sur France 24, est mort à l’âge de 52 ans. « Le dealer d’ondes positives », comme il aimait à se présenter lui-même.

Connu pour sa gentillesse, homme de culture, passionné de musique. Il savait transmettre ses coups de cœur et sa passion comme personne. Il l’a fait pendant des années dans l’émission Plein Sud sur RFI, avant de présenter « À l’affiche » sur France 24.

Amobé Mévégué était un homme d’une grande culture notamment musicale, il portait haut toutes les cultures africaines qu’il faisait vivre depuis 2010 sur France 24 dans le journal de la musique. Originaire du Cameroun, il avait grandi en France et se disait « citoyen d’Afrique ».

À partir de 1994, sur les ondes de RFI, il produit Plein Sud, une émission culte tout en coproduisant en parallèle Africa Musica, le premier hit-parade des musiques africaines.

Les téléspectateurs de TV5 le connaissent bien également. Il avait reçu sur son plateau, les plus grands noms de la musique internationale.

Un journaliste entre radio et télé

Amobé Mévégué était avant tout un homme de conviction, producteur audiovisuel depuis plus de 20 ans. Il avait fondé la chaîne UBIZNEWS TV, accessible dans 40 pays d’Afrique, une plateforme multimédia.

Sa passion était née au le milieu des années 1980, il avait fait figure de pionnier en prenant part à l’aventure de Tabala FM, première radio africaine établie en France.

Amobe_fondgris_Amobé Mévégué, ancien journaliste de RFI et présentateur sur France 24, est mort
Amobe_fondgris_Amobé Mévégué, ancien journaliste de RFI et présentateur sur France 24, est mort

En 1998, sur MCM Africa, il invente avec Myriam Seurat, le premier talk-show quotidien de la diversité.

La même année il avait produit aux côtés de son ami le journaliste ivoirien Joseph Andjou, le film documentaire Abidjan on dit quoi autour du thème de l’humour ivoirien pour Canal+.

Il était présentateur sur France 24 et ancien journaliste de RFI

Il avait aussi lancé en 2000, un magazine de presse écrite Afrobiz. Amobé Mévégué était un créatif avec une grande envie de faire et de faire partager, un désir de rencontres qu’il a fait vivre sur de nombreux médias.

C’est quelqu’un qui se battait tous les jours pour donner une image positive du continent africain. […] Je suis vraiment sous le choc. Réaction de Tiken Jah Fakoly au décès d’Amobé Mévégué

Je pense que l’art et la musique en particulier, surtout de la diaspora noire, a perdu un grand promoteur. Quelqu’un qui donnait le micro à tout le monde et qui voyait toute la diversité de cette musique noire. Réaction de Youssou N’Dour à l’annonce du décès d’Amobé Mévégué

C’est une triste nouvelle pour le panafricanisme. Amobé, c’était un vrai panafricaniste qui comprenait les enjeux de son époque. Didier Awadi réagit suite au décès d’Amobé Mévégué

Communiqué de France médias monde

C’est avec une profonde tristesse que nous venons d’apprendre la disparition d’Amobé Mévégué, emporté par une maladie soudaine ce mercredi 8 septembre, à l’âge de 53 ans.

Présentateur depuis 2010 sur France 24 de l’émission culturelle « A l’Affiche ! » et chroniqueur musical, Amobé Mévégué avait également présenté l’émission quotidienne « Plein Sud » sur RFI (de 1995 à 2010) où il était resté très proche des équipes.

Il avait aussi collaboré avec TV5Monde, MCM Africa, France Ô et fondé la chaîne panafricaine Ubiznewstv-OM5.

À France 24 comme à RFI, Amobé Mévégué, citoyen voyageur des deux continents, a toujours su créer des ponts entre les cultures européennes et africaines.

A lire aussi

Il était un visage et une voix familiers et appréciés par les téléspectateurs et les auditeurs des chaînes de France Médias Monde qui lui rendent hommage sur les antennes dès aujourd’hui.

France Médias Monde s’associe pleinement à la douleur de sa famille, son épouse Coumba, ses deux enfants, de ses proches, ainsi que de toutes celles et ceux qui l’ont connu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here