Anticipée philosophie : Bon déroulement des épreuves à Diourbel

0
13

L’anticipée de philosophie, qui marque le démarrage du baccalauréat, s’est tenue ce mercredi dans la région de Diourbel dans le respect du protocole sanitaire mis en place à cause de la maladie à coronavirus, a constaté l’APS.

Au lycée technique Cheikh Ahmadou Bamba, le décor renseigne à suffisance sur les dispositions prises par les autorités académiques pour un respect des gestes barrières pour prévenir la propagation du virus.

A lire aussi  Début ce lundi des épreuves anticipée du baccalauréat général

Des dispositifs de lavage des mains sont installés sur les lieux. Les candidats et les surveillants sont accueillis par deux hommes préposés à la prise des températures à l’aide de thermoflash. Ces derniers sont aussi munis de gel hydro-alcoolique.

‘’Le lycée technique Ahmadou Bamba de Diourbel est un centre d’examen pour le bac général et chaque année, il y a la série S1, la série S2 et la série S3. Le jury est composé de 276 candidats’’ pour l’anticipée, indique son proviseur, El Hadji Bara Sow.

‘’Pour ce qui est du dispositif concernant la pandémie, déclare-t-il, nous avons très tôt, à 7 heures, pris les dispositions qu’il fallait en mettant à disposition des lave-mains, du gel et des thermoflash pour contrôler l’ensemble des candidats et l’ensemble des surveillants’’, explique-t-il.

A lire aussi  BAC 2019 : 159 300 Candidats planchent sur les épreuves anticipée de Philo

Dès 7h 30, dit-il, le lycée était déjà fin prêt pour accueillir les candidats. Il souligne que les épreuves ont ‘’démarré effectivement à 8 heures avec le dispositif en place’’ et l’ensemble des surveillants.

Il a relevé que le centre d’examen a enregistré trois absents, tous de la série S2, qui compte le plus de candidats.

’’Il n’y a pas eu de retard, mais il y a eu trois absents, deux garçons et une fille dans la série S2, qui compte 264 candidats. En S3, ils sont au nombre de huit, soit 7 garçons et une fille. En série S1, ils sont au nombre de 4, soit 3 garçons et une fille’’, a-t-il détaillé.

Dans toutes les salles d’examen, les élèves, penchés sur les épreuves, portaient tous des masques sous le regard vigilant des surveillants, au nombre de deux par salle.

Anticipée philosophie, des épreuves bien déroulées à Diourbel

Pour ce centre dédié aux séries scientifiques, les candidats avaient le choix entre trois sujets.

Vers 10h 40 mn déjà, Fatou Bintou Traoré, une candidate en série S2, avait déjà fini de cogiter sur le sujet : ‘’L’artiste authentique est celui qui crée de nouvelles propositions pour décrire la réalité’’.

Un sujet qu’elle juge ‘’abordable’’, car portant sur une problématique ayant été déjà abordée en cours.

Fatou Bintou Traoré qui souhaite devenir ingénieur en génie civil, se dit optimiste pour la suite de l’examen.

Le respect du protocole sanitaire est également de rigueur au lycée d’enseignement général de Ndayanne où les forces de l’ordre veillaient au grain pour exiger le lavage des mains.

Dans ce centre composent 934 candidats répartis dans trois jurys, selon le censeur du lycée, Amath Sarr.

A lire aussi  Paris : Clôture anticipée du SIA à cause du Coronavirus

’’Au total, on a 32 absents et 902 candidats qui ont composé. Nous avons beaucoup de candidats individuels, qui sont parfois des professionnels, des agents de sécurité qui, parfois, n’ont pas la permission et des élèves qui ont abandonné’’, a expliqué le responsable du centre.

Il ajoute que ‘’compte tenu du contexte aussi, il se peut que certains candidats’’ aient estimé qu’il ne valait pas la peine de ‘’venir faire une chose qui ne va pas marcher’’ et ont, par conséquent, ‘’préféré rester chez eux’’.

’’On n’a pas eu beaucoup de problèmes. Le nombre de surveillants était suffisant et le personnel technique aussi était à l’heure indiquée. On a réparti dans chaque salle 30 candidats, soit un élève par table’’, a dit M. Sarr.

Oumy Ndiaye et son camarade Cheikhouna Diouf ont jeté leur dévolu sur le sujet 2, ‘’L’Etat peut-il ne pas prendre parti ?’’.

’’Je trouve que le sujet est d’actualité avec la pandémie à coronavirus en plus. C’est la deuxième fois que je passe le bac et l’année dernière, on a eu à traiter ce thème en classe’’, a indiqué Oumy Ndiaye, élève en L1. Cheikhouna Diouf, élève en L’, dit avoir porté son choix sur le sujet 2, car ayant fait un exposé portant sur la même question.

L’académie de Diourbel compte cette année 8.232 candidats répartis dans 28 jurys.

Laisser un commentaire