Vaccin AstraZeneca. Alors que seul un tiers des soignants ont reçu une injection d’un vaccin contre le Covid-19, le gouvernement encourage vivement la profession à se faire vacciner. Mais le sérum du laboratoire AstraZeneca fait l’objet de méfiances.

[Mis à jour le 5 mars 2021 à 10h45] C’est un appel solennel qu’ont lancé Jean Castex et Olivier Véran, jeudi 4 mars, à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire.


SOMMAIRE



« Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se protéger soi-même et ceux que l’on soigne d’un virus qui peut les percuter durement », a insisté le deuxième nommé.

Le ministre des Solidarités et de la Santé a par ailleurs indiqué qu’il allait écrire aux soignants pour inciter les plus sceptiques à se faire vacciner contre le Covid-19, notamment via le vaccin AstraZeneca. Un sérum qui fait aujourd’hui face à un manque de popularité.

AstraZeneca (Vaccin): pourquoi les soignants sont méfiants

« 400 000 doses du vaccin AstraZeneca pour vacciner les soignants n’ont pas trouvé preneurs suffisamment vite », a ainsi regretté ainsi Olivier Véran, invité de la matinale de BFM TV et RMC ce vendredi 5 mars.

fatick-reception-de-5280-doses-de-vaccins-anti-covid-19-pour-une-cible-prioritaire-de-54-125-personnes-officiel
fatick-reception-de-5280-doses-de-vaccins-anti-covid-19-pour-une-cible-prioritaire-de-54-125-personnes-officiel

Certains mettent notamment en cause l’apparition plus fréquente d’effets secondaires après l’injection de ce vaccin, face aux sérums des laboratoires Pfizer et Moderna.

Le taux d’efficacité, initialement estimé comme plus faible que ses concurrents, fait pourtant aujourd’hui l’objet d’études encourageantes.

Invité du 20 heures de France 2 du lundi 1er mars, Olivier Véran a ainsi évoqué une analyse écossaise, relayée par la Haute autorité de santé et dont les résultats indiquaient une efficacité de 85 % pour les 18-64 ans, de 79 % pour les 65-79 ans et de 81 % pour les plus de 80 ans.

Sur franceinfo vendredi 5 mars, Thierry Amouroux, porte-parole du syndicat national des personnels infirmiers (SPNI), se défend : « Les soignants sont méfiants par rapport à AstraZeneca. (…)

Macky Sall - Kafunel.com - Je viens de me vacciner contre la #Covid19
Macky Sall – Kafunel.com – Je viens de me vacciner contre la #Covid19

Soyons clairs, c’est un vaccin correct pour l’ensemble de la population générale. Mais par contre, pour une population aussi exposée que les soignants, c’est, parmi les trois vaccins autorisés, le moins efficace ».

« On ne veut pas servir de bouc émissaire », poursuit-il. Si les réticences venaient à perdurer, le gouvernement n’exclut pas la possibilité de rendre la vaccination obligatoire pour l’ensemble du personnel soignant.

Qui peut recevoir le vaccin d’AstraZeneca ?

La Haute autorité de Santé préconisait dans un premier temps de vacciner avec le produit AstraZeneca « les professionnels de santé et du médico social, et les personnes âgées entre 50 et 65 ans, en commençant pas ceux qui présentent des comorbidités ».

La stratégie vaccinale reste de donner la priorité aux publics les plus vulnérables face au Covid-19. À partir du 25 février, le vaccin AstraZeneca était disponible pour les personnes entre 50 et 64 ans, atteintes de comorbidités, le tout administré en médecine de ville.

Pour créer un vaccin universel contre le Covid-19, il faut cibler les parties stables du coronavirus
Pour créer un vaccin universel contre le Covid-19, il faut cibler les parties stables du coronavirus

Désormais, ultime évolution, le vaccin est disponible à toutes les personnes atteintes de comorbidités, y compris donc aux plus de 65 ans.

Pas pour les plus de 65 ans ?

Les résultats étaient en attente, c’est désormais officiel, le vaccin AstraZeneca est finalement accessible aux plus de 65 ans et même au-delà de la catégorie.

Dans son avis du 1 er mars 2021, la Haute Autorité de santé a conclut que « la place dans la stratégie vaccinale du vaccin AstraZeneca peut être élargie dès maintenant aux personnes âgées de plus de 65 ans ».

Gabriel Attal l’a confirmé ce 3 mars, indiquant également que les médecins généralistes peuvent bien donner la dose de vaccin.

Le vaccin universel anti-Covid-19 est-il vraiment une priorité
Le vaccin universel anti-Covid-19 est-il vraiment une priorité

« Le vaccin AstraZeneca est accessible à toutes les personnes de plus de 50 ans atteintes de comorbidités. Il est accessible partout chez les médecins généralistes et chez les pharmaciens.

Les études ont montré qu’il était efficace contre les formes graves de la maladie » a-t-il expliqué.

Qui peut vacciner avec le produit AstraZeneca ?

Le vaccin sera distribué dans les pharmacies et pourra être injecté par les pharmaciens. Il reviendra également aux médecins généralistes d’injecter les doses. Chaque médecin pourra ainsi aller prendre 10 dose dès le 22 février, puis 20 ou 330 doses à partir du 1er mars.

Quelle est l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca ?

Le projet de vaccin mené par AstraZeneca n’a pas atteint l’efficacité de ses principaux concurrents, Pfizer et Moderna, qui revendique au moins 90% d’efficacité.

Le laboratoire britannique et suédois a fait savoir que son vaccin anti-Covid était efficace à 70%, mais il convient néanmoins de préciser qu’il s’agit d’une moyenne.

Vaccin Pfizer une nouvelle seringue permettrait d'administrer 7 doses
Vaccin Pfizer une nouvelle seringue permettrait d’administrer 7 doses

En effet, deux schémas vaccinaux ont été employés par AstraZeneca. Le premier, qui sera probablement retenu, atteint bien 90% d’efficacité. Le deuxième ne parvient à atteindre que 62%.

A lire aussi

Le groupe pharmaceutique a malgré tout tenu à faire savoir que malgré cette efficacité moyenne moindre, son vaccin bénéficiait d’un avantage non-négligeable : son transport et sa conservation sont plus aisés que celui de Pfizer, qui nécessite d’être stocker à des températures extrêmement faibles.

Celui d’AstraZeneca exige seulement des températures d’un réfrigérateur classique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here