Forte augmentation des dépenses militaires. Un phénomène ou la face du démon de nos dirigeants. Selon le Sipri, l’institut de recherche de Stockholm, la hausse globale de ces dépenses est de 2,6% depuis 2017. Les dépenses militaires viennent d’atteindre leur plus haut niveau dans le monde depuis 1988, selon une étude publiée par le Stockholm International Peace Research (Sipri) et relayée par le quotidien Le Figaro.

Pour la deuxième année consécutive, les Etats ont augmenté leur investissement sur les dépenses militaires dans le monde (+2,6% de hausse par rapport à 2017). Globalement, les Etats ont dépensé près de 1.822 milliards de dollars pour s’équiper, financer leurs interventions mais aussi former leurs militaires.

Le budget étatique alloué aux dépenses militaires représente un peu plus de 2% du PNB mondial, ce qui représente une somme de 239 euros par habitant.

Première nation mondiale en termes de dépenses militaires (649 milliards de dollars), les Etats-Unis ont haussé leurs dépenses dans ce domaine pour la première fois depuis 2010, comme la directrice du Sipri.

Forte augmentation des dépenses militaires

« L’augmentation est relativement modeste (+4,6%) mais compte tenu du niveau élevé de leurs dépenses militaires, l’impact est important », précise-t-elle au Figaro.

En cinquième position du classement, la France est devancée par la Chine, l’Arabie Saoudite et l’Inde. La présence de la France dans ce peloton de tête peut s’expliquer par le recul des dépenses militaires de la Russie, qui risquent de repartir à la hausse dès l’an prochain.

Attentats terroristes comme au Sri Lanka, guerres, pays instables… Ces situations peuvent justifier la hausse des dépenses militaires en 2019.

>> À lire aussi – Dépensons-nous trop peu pour notre armée ?

KAFUNEL.COM / AFP – PUBLIÉ LE 29/04/2020 MISE À JOUR 04/09/2020

Laisser un commentaire