thies-autorites-academiques-et-administratives-satisfaites-du-demarrage-du-bac
thies-autorites-academiques-et-administratives-satisfaites-du-demarrage-du-bac
81 / 100

Les autorités académiques et administratives ont évoqué un démarrage globalement satisfaisant des épreuves du baccalauréat général dans l’ensemble de l’Académie de Thiès, malgré des absences de surveillants notées dans deux des quatre centres d’examens qu’elles ont visités en ville.

Autorités Académiques et Administratives de Thiès satisfaites du démarrage du BAC

’’Globalement, on peut être satisfait du démarrage et du déroulement du baccalauréat dans les centres visités dans l’Académie de Thiès’’, a dit l’adjoint au gouverneur Maurice Latyr Dione, après s’être rendu dans quatre centres, en compagnie, notamment de l’Inspecteur d’Académie, de représentants des parents d’élèves et des syndicats d’enseignants.

’’Jusqu’ici, d’autres difficultés ne nous ont pas été signalées dans d’autres centres. Donc, on peut considérer que dans l’ensemble de l’Académie, tout se passe bien, le bac a bien démarré’’’, a-t-il dit.

La délégation a visité les collèges Mamadou Diaw et Saint-Augustin, ainsi que les lycées Malick Sy et Cheikh Hamidou Kane.

L’inspecteur d’Académie Pape Baba Diassé a relevé la présence des chefs de centres et présidents de jury dans les centres visités, signalant toutefois l’absence de candidats libres, en majorité chez les élèves.

A lire aussi

’’Nous avons constaté, quand même, dans deux centres des absences du côté des surveillants’’, a-t-il poursuivi, non sans rassurer : ’’nous avons pris des dispositions avec l’IEF de Thiès ville pour qu’on puisse corriger très rapidement’’. Ils seront remplacés d’ici ce soir, a-t-il assuré.

Interrogé sur un éventuel lien de ces absences avec la pandémie, il a indiqué n’être pas en mesure de l’affirmer, annonçant que ses services se renseigneront sur les éventuelles justifications du personnel absent.

Le baccalauréat est un examen très sérieux

’’De toutes façon, nous prendrons les dispositions pour que cela ne puisse pas se répéter, car le baccalauréat est un examen très sérieux’’, a dit l’IA.

Au Lycée d’excellence Cheikh Hamidou Kane, dernière étape du périple, 19 surveillants étaient présents pour surveiller les 12 salles d’examen, soit un déficit de cinq agents pour atteindre le minimum requis de deux surveillants par salle, selon le chef de centre Marie Noëlle Youm.

Au CEM Mamadou Diaw, les surveillants absents se sont signalés et ont pu être remplacés à temps, a noté le principal Assane Thiam.

Le dispositif sanitaire est respecté avec le port obligatoire du masque, dans ce contexte de pandémie.

A lire aussi

Au-delà du constat sur le terrain, les appels téléphoniques dans quelques centres à travers la région ont permis de se rendre compte que ’’le baccalauréat a effectivement démarré’’, a dit l’IA.

Quelque 2.416 enseignants ont été mobilisés pour la surveillance et 1.567 autres pour la correction des copies de plus de 26.000 candidats répartis entre 80 jurys et 60 centres. Il y a 1.331 candidats pour l’option arabe.

Toutes les ’’bonnes pratiques’’ de l’année dernière ont été remises au goût du jour, pour avoir les mêmes résultats, a noté M. Diassé, qui dit espérer de ’’bons résultats’’.

Huit mois sans cours l’année dernière et qui ont démarré en novembre

Ce, malgré le fait que les candidats de cette année sont les élèves restés huit mois sans cours l’année dernière et qui ont démarré en novembre, nonobstant un dispositif de remédiation et un report des examens, a-t-il commenté.

Il a souligné que l’Académie ’’a essayé de mettre les élèves dans de bonnes conditions de travail’’.

L’adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives a salué la présence policière dans les établissements visités, pour veiller au grain.

A lire aussi

Ce dispositif sécuritaire se prolonge en zone rurale, avec la gendarmerie qui a été saisie à cet effet, a-t-il dit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here