Comment bien choisir son miel

0
10
Comment bien choisir son miel
Comment bien choisir son miel

Comment bien choisir son miel. Pas facile de s’y retrouver en matière de miel tant ils sont nombreux et variés. Les critères à prendre en compte avant d’acheter.

Bien choisir son miel

Symbole de gourmandise et de bien-être, le miel est un produit à part, intégralement fabriqué par les abeilles. Elles l’élaborent à partir du nectar des fleurs ou, plus surprenant, à partir du miellat, une substance sucrée façonnée par des insectes (pucerons, psylles…) qui colonisent certaines plantes, en général des arbres, comme le châtaigner ou le sapin.

Une question de goût avant tout

C’est le premier critère d’achat. Les miels monofloraux (lavande, romarin…), ont une saveur qui est propre à la plante dont ils sont issus, et ils sont en général plus typés… mais pas toujours !

Le miel de colza par exemple reste assez neutre. Les autres miels affichent simplement « toutes fleurs » ou encore une saison (miel de printemps…), un terroir (miel de garrigue, de forêt…), une région.

Il est préférable d’en goûter plusieurs – d’où l’intérêt d’acheter en petits pots dans un premier temps – pour affûter son palais.

L’importance de la provenance

Sur les étiquettes tout est fait pour que le consommateur croie que le miel acheté est français. Il est très important de chercher la provenance inscrite en toutes lettres car beaucoup de produits sont frauduleux, souvent coupés avec du sirop de glucose, bien moins cher, et que ces fraudes sont plus nombreuses à l’autre bout du monde, là où les normes sont moins strictes ou moins respectées. Par prudence, mieux vaut acheter du miel en direct auprès d’un apiculteur.

A lire aussi 7 astuces pour reconnaître le miel naturel du faux miel

A chaque usage son miel

Dans les recettes qui nécessitent une quantité importante, inutile d’opter pour un miel raffiné, d’autant plus que la cuisson, s’il y en a une, va détruire en partie ses vertus et ses subtilités gustatives.

Comment bien choisir son miel+
Comment bien choisir son miel+

Pour sucrer une tisane, pourquoi pas un miel aux propriétés médicinales, comme le thym, antitussif et antibactérien. En tartine, c’est l’occasion de se faire plaisir avec un miel parfumé. Et dans le pain d’épice, le traditionnel miel de châtaignier, apportera un goût authentique.

Tout est dans la texture

Chacun à ses préférences mais il faut avouer qu’un miel crémeux est une caresse pour les papilles. De plus, il s’étale sans trop couler sur vos doigts.

Sa consistance est en partie naturelle et peut aussi être obtenue par un malaxage mécanique qui ne l’abîme en rien et lui permet de ne pas cristalliser trop rapidement. Le miel fluide est plus facile à diluer dans un liquide et apporte du moelleux aux gâteaux.

Non chauffé, une mention utile

De plus en plus mise en avant, cette mention signale que le miel a été récolté sans chauffage – la chaleur le liquéfie et facilite l’extraction – ou du moins à basse température (maximum 40 °C).

Un détail impératif pour préserver ses enzymes et autres substances thérapeutiques précieuses mais qui l’est moins quand son goût prime.

Le miel bio, c’est quoi ? Une question d’environnement !

Impossible de contrôler que chaque abeille va butiner une fleur bio ! C’est vrai, mais le label impose que les ruches soient entourées de cultures bio ou sauvages dans un rayon de 3 km ce qui correspond à l’aire de déplacement habituelle des abeilles.

Elles doivent de surcroît être éloignées d’activités industrielles à risques et des autoroutes. La santé de la colonie repose sur la prévention mais, en cas de maladie, priorité est donnée aux traitements naturels.

A lire aussi :

⋙ Maison, santé, beauté… Jamais sans mon miel !
⋙ Miel : bientôt la fin des arnaques ?
⋙ Le miel de lavande, un trésor made in France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here