Le nouveau président de la Fédération sénégalaise de boxe, Mamadou Mamoune Sène, a exprimé, vendredi, à Louga, son ambition de relancer le championnat national de boxe à l’arrêt depuis plus de 36 ans.

‘’Je tiens à marquer un point sur la reprise de notre championnat parce que cela fait plus de 36 ans que nous n’avons plus de championnat de boxe au Sénégal. Ce sera un travail très difficile, mais nous allons faire l’état des lieux au niveau des clubs et des athlètes’’, a-t-il dit.

Il s’exprimait au terme d’une visite dans le centre Sport Point Konasensei, première étape de sa tournée nationale.

Il a précisé que ‘’le championnat n’est pas l’objectif principal de la Fédération, mais un pas vers les objectifs fixés pour la boxe sénégalaise’’. Néanmoins, ‘’il est très important de reprendre le championnat national’’, a-t-il insisté.

Boxe à la relance du Championnat National de la Fédération

Sur le choix de Louga comme première étape de sa tournée nationale, M. Sène a souligné que le club local s’est ‘’préparé à accueillir la Fédération’’, compte non tenu du ‘’travail extraordinaire’’ qu’il est en train de mener en faveur de la discipline.

Trois combats de démonstration de trois rounds chacun ont opposé des boxeurs du Centre Sport Point Konasensei et d’autres venus de Dakar. Deux d’entre eux ont tourné en faveur des jeunes de Louga.

A lire aussi   Tyson Fury bat Deontay Wilder et devient roi des lourds WBC

‘’Je viens de découvrir qu’il y a un bon niveau, une très bonne organisation et beaucoup de sacrifices consentis pour en arriver là. Nous avons assisté à de la vraie boxe. Certes, tout n’était pas parfait, mais il faudra travailler, car c’est une discipline à parfaire tous les jours’’, s’est-il félicité.

‘’Cette visite est une prise de contact avec les clubs du pays. C’est notre premier pas vers la recherche du niveau national. Nous n’avons pas une boxe de Louga ou de Dakar, mais une boxe sénégalaise’’, a-t-il déclaré.

Il a promis que la Fédération va sillonner tout le pays pour ‘’offrir aux Sénégalais des spectacles avec des athlètes aguerris et préparés et qui ne nous feront pas défaut par rapport à ce que nous recherchons, c’est-à-dire relever la discipline’’.

Il a émis l’idée d’organiser des formations pour les formateurs des boxeurs.

‘’J’ai trouvé une fédération à terre qu’il fallait relever et dont il fallait soigner les blessures et commencer tout de suite le travail’’, a-t-il conclu.

‘’Notre club Sport Konasensei a longtemps œuvré pour le développement de la discipline au Sénégal. Le Sénégal a besoin de médailles d’or olympiques et cela est fort possible. Et je suis convaincu que cela nous viendra du karaté ou de la boxe’’, a de son côté soutenu le président de la ligue régionale de ladite discipline , Saliou Konaté.

Laisser un commentaire