Ce qu’il faut savoir sur les implants dentaires

0
9
Ce qu'il faut savoir sur les implants dentaires
Ce qu'il faut savoir sur les implants dentaires

Nous pourrions tous en avoir besoin, mais nous savons sûrement très peu de choses à leur sujet : il s’agit des implants dentaires. Qu’est-ce qu’un implant dentaire ? À quoi servent-ils ? Et combien ça coûte ? Réponses dans cet article.

Les implants dentaires sont une très vieille biotechnologie utilisée depuis longtemps par les dentistes. Pour en savoir plus à leur sujet, Futura a interviewé Vincent Hein, chef du service d’odontologie au CHU de Périgueux.

Implants dentaires : Qu’est-ce que c’est ?

Vincent Hein : C’est un artifice qui permet de remplacer une dent absente. On pourrait le qualifier de racine artificielle. Il est généralement en titane ou en zircone, des matériaux fiables et qui sont compatibles avec l’os. Les implants dentaires peuvent être unitaires ou bien ils peuvent concerner un groupe de dents. Ils peuvent aussi servir de complément de rétention lorsqu’on pose un appareil.

Qui cela concerne-t-il ?

Vincent Hein : Cela peut concerner tout le monde, sauf les enfants. On attend généralement la fin de la croissance osseuse avant de proposer des implants dentaires. Dans tous les cas, on cherche quand même à retarder le plus possible la pose lorsque d’autres solutions sont possibles. L’implant a une très forte affinité avec le tissu osseux et il reste généralement à vie chez le patient.

implants dentaires_dents-antibiotiques
implants dentaires_dents-antibiotiques

Bon à savoir : On ne pose pas un implant dentaire à un enfant ni à un adulte dont l’état général est altéré. 

Futura : Quel recul avons-nous sur les implants concernant leurs avantages, leurs risques et leurs contre-indications ?
Vincent Hein : Les implants sont une vieille biotechnologie, cela fait maintenant plus de cinquante ans que nous les utilisons. Ils sont généralement cylindro-coniques car c’est la forme qui est la plus adaptée (hors cas très spécifique).

De même, les matières utilisées le sont pour leur affinité avec le tissu osseux. On ne pose jamais d’implant chez des personnes dont l’état général est altéré, typiquement un diabète mal équilibré, des troubles de la coagulation ou un profil immunodéprimé.

Les autres risques concernent surtout la chirurgie et sont gérés en amont grâce à des scanners pour bien choisir le diamètre et la longueur de l’implant et éviter la proximité avec des zones anatomiques risquées (dents adjacentes, sinus, nerf sous-maxillaire, etc.). On peut aussi, le cas échéant, mieux aménager le site où l’on compte poser l’implant en faisant une greffe osseuse.

VOIR AUSSI Dent : la santé buccodentaire

Quel est le coût d’un implant et la durée d’une intervention ?

Vincent Hein : Cela dépend. Entre 760 euros dans le public généralement et jusqu’à 2.000 euros dans certains cabinets privés de haut standing (implant et pose). Le coût unitaire de l’implant, lui-même, peut varier de 150 euros à 800 euros, ce qui peut parfois expliquer certaines variations de prix.

L’implant cochléaire_album-oreille3
L’implant cochléaire_album-oreille3

Pour l’intervention, il faut tout d’abord distinguer la mise en place de l’implant (qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale) et la pose de la couronne dentaire (prise en charge par cette dernière). La durée de la chirurgie est variable et elle dépend bien sûr du patient et du nombre d’implants.

Néanmoins, c’est une chirurgie rapide qui dure une vingtaine de minutes en tout et pour tout. Elle est actuellement encore plus rapide parfois grâce aux guides algorithmiques qui nous assistent lors de la chirurgie permettant une vision radio 3D, et nous indique l’axe et la butée pour pouvoir forer à l’endroit précis où l’on souhaite poser l’implant.

Kafunel Avec Source Futura-Sciences

Laisser un commentaire