Les cheminots retraités de Thiès mettent fin à leur sit-in. Les retraités du Dakar-Bamako ferroviaire (DBF) ont mis fin à leur sit-in dans la nuit de mercredi à jeudi après la signature d’un protocole d’accord en vue du paiement de leurs indemnités de départ à la retraite, a appris l’APS de source syndicale.

Le sit-in s’est déroulé pendant une semaine, dans les locaux de la direction de la société DBF, à Thiès (ouest).

Le Collectif des cheminots retraités de 2018, 2019 et 2020 tenait cette manifestation depuis le 26 août en guise de protestation contre le non-paiement des indemnités de retraite de ses membres, selon son président, Amadou Djigui Diagne.

‘’Hier, vers 20 heures, nous avons levé le mot d’ordre’’, a dit M. Diagne à l’APS, ajoutant que les retraités ont signé un accord avec la direction du DBF en vue du paiement des indemnités dues aux ex-travailleurs.

Cheminots retraités de Thiès mettent fin à leur sit-in

Selon lui, un calendrier de paiement des indemnités a été fixé. Vingt-sept retraités de 2018 ont reçu mercredi les montants qu’ils étaient en droit de percevoir, a dit M. Diagne.

Lundi prochain, les travailleurs admis à la retraite en 2019 recevront leur dû. Quinze retraités de cette année percevront leurs indemnités à partir du 14 septembre. Viendra ensuite le tour des proches des cheminots retraités et décédés.

A lire aussi  Première journée de mobilisation pour cheminots et fonctionnaires de France

Le montant total des indemnités s’élève à 600 millions de francs CFA, selon Amadou Djigui Diagne.

‘’Nous avons pris à témoin les autorités étatiques de la région et l’Association des imams et oulémas’’, a dit le délégué syndical, faisant part de la ‘’confiance’’ qu’il a envers l’administrateur général du Dakar-Bamako ferroviaire, Kibily Touré, concernant le respect de ses engagements.

‘’Le non-paiement des indemnités de départ à la retraite a commencé en 2012…’’ a dit M. Diagne, rappelant que la société DBF a promis de faire en sorte que les indemnités de départ à la retraite soient désormais payées à temps.

Laisser un commentaire