Courbe des contaminations au Covid-19 et l’aide alimentaire d’urgence à la Une… Les quotidiens reçus mercredi à l’APS s’intéressent toujours à l’évolution de la courbe des contaminations au Covid-19 et à l’attribution des marchés relatifs à l’acquisition et au transport de l’aide d’urgence destinée aux familles vulnérables.

En attendant la publication des nouveaux chiffres du ministère de la Santé, prévus à 10h, le Sénégal compte à ce jour, 299 cas de coronavirus dont 183 guéris. Deux patients sont décédés et un autre évacué en France. Au total, 113 patients sont sous traitement dans les établissements de santé. 8 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus dont deux issues de la transmission communautaires ont été rapportées mardi.

A lire aussi  Emilie Nef Naf : en body, ses courbes sexy affole les internautes (PHOTOS)

Encore deux nouveaux cas de transmission communautaire du Covid-19 à Mbour (région de Thiès) et aux Parcelles-Assainies, dans la banlieue de Dakar, selon le journal Libération.

’’La propagation de cas communautaires dans la région de Dakar préoccupe au plus haut point les autorités sanitaires’’, écrit le quotidien après avoir appris que le ministre de la Santé allait réunir cette semaine tous les spécialistes impliqués dans cette guerre pour adopter une +stratégie très ferme+ devant permettre de faire face à cette ’’bombe communautaire’’.

Le Quotidien s’intéresse à la région de Louga où 27 personnes ont été testées positives en une semaine. ‘’Louga, lot d’inquiétude’’, selon la publication.

Dans sa livraison du jour, L’Observateur livre ‘’les témoignages poignants’’ de l’émigré qui a contaminé une dizaine de personnes à Touba. ‘’Quand j’ai appris qu’on m’a décrit comme le premier patient Sénégalais à avoir introduit la maladie au Sénégal, cela m’a créé beaucoup d’émotion (…) Je demande pardon à tous les Sénégalais (…)’’, confie Yaram Mar.

Concernant l’attribution des marchés relatifs à l’acquisition et au transport de l’aide d’urgence destinée aux familles vulnérables, Source A met en exergue ‘’le défaut de publication de l’attribution du marché de convoyage des denrées alimentaires filé’’ au député et homme d’affaires Diop Sy. ‘’ça sent louche’’, dit le journal.

Courbe des contaminations au Covid-19 et l’aide alimentaire d’urgence à la Une

La publication estime que si le ministre du Développement communautaire ‘’souhaite éclairer les pans d’ombres qui entourent le jackpot qu’il a filé à l’homme d’affaires et député Demba Diop Sy alias Diop Sy, ‘’il lui suffira juste de procéder à la publication de l’attribution de ce juteux marché’’.

Mansour Faye, le ministre du Développement communautaire a assuré que ‘’les frais de transport vont coûter au plus 1, 5 milliards de francs Cfa’’.

De son côté, le député Demba Diop Sy dont l’entreprise a gagné une partie du marché répond : ‘’ (…) ça tourne autour de 1, 5 à 2 milliards de francs Cfa. Ce montant est destiné à convoyer l’aide à un million de familles. (…) le transport réel pour convoyer l’aide alimentaire est de 2000 francs Cfa par famille’’ (Courbe).

Parlant de ‘’nébuleuse autour des denrées destinées aux familles démunies’’, Vox Populi titre : ‘’Le virus infecte le riz de Mansour Faye’’. ‘’En cause, selon le journal, deux marchés de riz pour 17 milliards attribués à Avanti et Afri and Co appartenant au propriétaire de Planet Kebab’’.

Dans le journal L’As, Rayan Hachem dont les sociétés ont gagné ce marché du riz déclare qu’il n’a ‘’rien à cacher’’. ‘’Ma société Avanti suarl importe du riz depuis maintenant 4 ans, je fais partie des majors. Le prix de la tonne dans l’appel d’offres est inférieur au prix sur le marché, donc c’est par patriotisme que j’ai soumissionné. Je ne sais pas quand est ce qu’on me paiera mon argent, j’ai pris un risque’’, explique-t-il.

Le Soleil a interrogé le philosophe Souleymane Bachir Diagne sur le coronavirus depuis New-York où il est confiné. Selon lui, ‘’l’homme vaincra par sa science et sa raison’’.

Laisser un commentaire