Covid-19 Avec 28 cas positifs, voici le village le plus touché du Sénégal
Covid-19 Avec 28 cas positifs, voici le village le plus touché du Sénégal

Covid-19 décime au Sénégal. Avec 28 cas positifs, voici le village le plus touché du Sénégal. C’est incontestablement le village le plus touché du pays par la pandémie du Covid-19.

Féténiébé, cette petite bourgade située dans la commune Boynguél, à 5 kilomètres à l’Est de la ville de Goudiry, comptabilise, à elle seule, 28 cas confirmés de coronavirus, sur les 38 cas que compte la région de Tambacounda, a appris Kafunel.com de sources médicales.

A lire aussi     🔴 Point de Situation sur le COVID-19 du 24 Avril 2020 : 66 nouveaux cas positifs, 1 patient en réanimation

Le premier cas est détecté dans ce village d’environ 614 habitants, le 13 avril dernier. Le premier patient, enseignant de fonction, avait chopé le virus au village voisin de Kanehambé, situé à seulement 2 kilomètres de la localité.

D’ailleurs, c’est dans ce village où est apparu le premier cas (un marabout, finalement déclaré guéri) dans toute la région.

C’est alors le début de l’angoisse, à Féténiébé, sur la frontière avec le Mali. Car, le 16 avril, 10 cas sont signalés. Trois jours plus tard, trois autres cas y sont détectés.

Covid-19 décime à Féténiébé au Sénégal

Le 21 avril, le village enregistre six cas, le 22 avril, six autres cas sont découverts et, ce jeudi 23 avril, l’on nous signale encore deux nouveaux cas. Ce qui fait un total de 28 personnes infectées à Féténiébé.

Dans un contexte où certaines voix s’élèvent pour déplorer un manque de sites d’accueil pour les contacts des cas positifs dans la région, les autorités, elles, ont des difficultés à retenir sur place les contacts.

Une demande a été même adressée aux autorités pour des tentes climatisées pour augmenter la capacité d’accueil pour les cas contacts, nous signale-t-on.

Une quarantaine de lits disponibles

Pourtant, en déplacement dans la région, Dr. Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses du centre hospitalier national universitaire de Fann, à Dakar, avait tenu à rassurer, soulignant que ces patients internés à Tamba sont «correctement pris en charge».

Invitant par ailleurs, ‘la communauté à «s’impliquer dans la lutte contre le coronavirus pour éviter le pire, car la transmission communautaire est une étincelle qui peut mettre le feu partout».

En tout cas, il nous revient de sources médicales locales que le district de Tamba ne compte qu’une quarantaine de lits. Par conséquent, «ça risque de dégénérer, si cette tendance se poursuit. Le nombre de cas grimpe alors que la capacité est limitée», prévient un de nos interlocuteurs.

L’autre difficulté, c’est le manque criard de moyen auquel est confronté l’hôpital de Goudiry, d’où cet appel à l’endroit des autorités sanitaires du pays.

«Nous demandons aux autorités étatiques de venir en aide au district de Goudiry, c’est une localité enclavée qui est confrontée à beaucoup de problèmes liés notamment à la santé. Nous demandons le renforcement du dispositif médical du district», lance un responsable de cette structure sanitaire.

Laisser un commentaire