Dakar 1er hub aérien sous-régional avec un trafic attendu à cinq millions en 2023

0
4
Plan stratégique hub aérien www.kafunel.cm Le Ministère du Tourisme convie les partenaires sociaux à la réflexion
Plan stratégique hub aérien www.kafunel.cm Le Ministère du Tourisme convie les partenaires sociaux à la réflexion
82 / 100

L’heure est au conclave et échanges pour concrétiser le Plan stratégique hub aérien de Dakar. Le Ministère du Tourisme convie les partenaires sociaux à la réflexion. Le Sénégal ambitionne de faire de Dakar le premier hub aérien sous-régional avec un trafic attendu à cinq millions en 2023 et à 10 millions de passagers en 2035.

Dakar 1er hub aérien sous-régional avec un trafic attendu à cinq millions en 2023

Pour matérialiser cette ambition, le Ministère du Tourisme et des Transports aériens a organisé, vendredi dernier, à Saly Portudal, un atelier autour du plan stratégique Hub aérien et touristique 2021-2025.

,Dakar ,hub aérien ,sous-régional ,trafic  ,Plan stratégique, hub aérien ,Ministère ,Tourisme , partenaires sociaux ,réflexion,

MBOUR– La pandémie de la Covid-19 qui a conduit à la fermeture de l’espace aérien national a entraîné une baisse drastique du trafic au Sénégal (-56 % en 2020).

AIBD va délimiter son périmètre pour préparer ses projets d’infrastructures
AIBD va délimiter son périmètre pour préparer ses projets d’infrastructures

C’est dans ce contexte que le Ministère du Tourisme et des Transports aériens a élaboré un plan stratégique Hub aérien et touristique 2021-2025 adossé aux ambitions du Pse.

Ce plan fait l’objet d’un atelier de partage depuis vendredi dernier à Saly Portudal.

Plan stratégique hub aérien 

« Dans le transport aérien qui est l’un des secteurs les plus impactés par la pandémie, nous avons plus que jamais besoin de perspectives claires après la phase de résilience », a expliqué Alioune Sarr, Ministre du Tourisme et des

Transports aériens. Avec l’élaboration de ce plan stratégique, le Sénégal ambitionne d’être le premier hub aérien de la sous-région avec un trafic qui devrait passer de cinq millions en 2023 à 10 millions de passagers en 2035 et une croissance de 30 % des passagers en correspondance.

CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES AU SEIN DE L’AIBD

alioune-sarr- www.kafunel.com Alioune Sarr s’impatiente
alioune-sarr- www.kafunel.com Alioune Sarr s’impatiente

Alioune Sarr s’impatiente

Le Ministre du Tourisme et des Transports aériens a constaté des lenteurs dans la mise en œuvre du programme de constructions d’infrastructures à l’Aibd.

Il s’agit notamment du Centre de maintenance et de l’Académie des métiers de l’aéronautique.

Une situation, à la limite, « inacceptable », selon Alioune Sarr. « Les autres avancent, et tout pays qui prendra des retards dans la réalisation des projets sera laissé en rade. (…)

 Le Ministère du Tourisme convie les partenaires sociaux à la réflexion

Il faut mettre en œuvre ces projets dans les délais validés, c’est l’instruction du Chef de l’État », a-t-il dit à l’endroit du Directeur général de l’Aibd.

Le Ministre a également fixé à ce dernier le démarrage, « d’ici fin décembre », de la construction d’hôtels au sein de l’aéroport.

Dakar 1er hub aérien sous-régional avec un trafic attendu à cinq millions en 2023 1
Dakar 1er hub aérien sous-régional avec un trafic attendu à cinq millions en 2023 4

A lire aussi

« Nous avons pris l’engagement devant le Président de la République, nous avons présenté des hôtels, un centre de maintenance, un centre de formation…

Donc, il faut que les travaux démarrent », a-t-il insisté.

Laisser un commentaire