L’écologiste sénégalais Ousmane Sow Huchard est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à Dakar, des suites d’une longue maladie, a appris l’APS de sa famille.

Le défunt, qui fut élu député en 2007, était depuis mars 2009 conseiller municipal de Ziguinchor, la ville où il naquit le 5 décembre 1942.

Ousmane Sow Huchard, anthropologue, muséologue, musicologue, critique d’art, conservateur de musée, consultant international, a d’abord reçu une formation technique en pratique d’électricité avant d’entamer des études universitaires sur l’anthropologie, la musique et la muséologie au Canada.

Titulaire d’un B.A en histoire de l’art et archéologie classique à l’Université Laval en 1978 et d’un Master of Science en anthropologie, option muséologie de l’Université de Montréal en 1980, Ousmane Sow Huchard est également Ph.D. en anthropologie sociale et culturelle de l’Université à Laval, en 1985. Il était auteur-compositeur-interprète.

Il a été également chargé de cours de muséologie du Département d’anthropologie de l’Université de Laval, en 1981.

A son retour au Sénégal, il est successivement conservateur en chef du Musée dynamique, de 1983 à 1988, conseiller technique au cabinet du ministre de la Culture entre 1986 et 1988, commissaire aux expositions d’art à l’étranger du Sénégal de 1989 à 1990, président du Conseil scientifique de DAK’ART (Biennale de l’art africain contemporain), de 1993 à 1999.

Il a été aussi Administrateur général adjoint de la Fondation Youssou Ndour.

Sur le plan musical, il s’est illustré comme membre fondateur, en 1964, de l’orchestre universitaire de Dakar, Dakar Université Sextet.

A lire aussi  Journée de la Terre 2020 : date et programmation spéciale sur National Geographic

Il évolue ensuite au sein du Merry Makers, groupe musical qui interprétait des variétés africaines, françaises et le Rythm And Blues. A cause d’une rupture intervenue au sein de groupe, il crée avec d’autres, en 1970, le Waato Sita (il est temps, en mandingue).

Écologiste Ousmane Sow Huchard

Il s’agit d’un groupe de recherches musicales implanté au Centre culturel Blaise Senghor de Dakar.

La spécificité du Waato Sita était de marier des instruments occidentaux avec des instruments africains tels que la kora (manding), le tam-tam (wolof), le bugeer (joola), le balafon (balante) et le basse bolong (hal pulaar).

Pétri d’idées écologistes, Ousmane Sow Huchard signe, en 1999, son engagement en politique avec d’autres Sénégalais en mettant sur pied le Rassemblement des écologistes du Sénégal, les Verts, dont il devient le porte-parole.

Très impliqué dans le mouvement associatif, M. Huchard était membre de plusieurs associations professionnelles nationales et internationales.

Ousmane Sow Huchard a obtenu plusieurs distinctions dont celle de Chevalier de l’Ordre national du Lion et Chevalier de l’Ordre des arts et lettres de France et du Sénégal.

Il est également auteur de nombreux essais, notamment « La Kora : objet témoin de la civilisation mandingue », édité par les Presses universitaires de Dakar.

Il est aussi l’auteur-compositeur de l’hymne de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA), qui fut utilisé pendant dix ans par le Conseil supérieur du sport africain pour les équipes sportives africaines, et de l’hymne Jeunesse sans frontières de la Semaine nationale de la jeunesse.

Laisser un commentaire