85 / 100

Le Collectif Assainir la Presse hausse le ton et condamne. Dénonçant les dérives récurrentes dans l’espace médiatique, notamment au niveau de la presse en ligne, des journalistes et techniciens des médias regroupés autour du collectif « Assainir la Presse », montent au créneau.

Ils déplorent le fait que “des animateurs et animatrices qui n’ont ni éthique ni déontologie posent des actes non loin de la perversion alors que le journalisme n’est ni exhibition ni prostitution mais un métier digne à pratiquer avec des valeurs certaines”.

Dans un communiqué, le collectif Assainir la Presse tire la sonnette d’alarme. Il fait remarquer, dans le même élan, que dans le cadre de leur travail, les professionnels des médias ont le pouvoir de contribuer à la construction des mentalités et la sauvegarde des valeurs.

Dérives médiatiques….

Fort de ce constat le Collectif Assainir la Presse « condamne viscéralement les dérives dernièrement constatées dans les médias et invite le Ministère de la Communication et le Conseil national en charge de réguler l’audiovisuel à prendre les dispositions nécessaires afin de mettre fin aux dérives.

De la même manière, le Collectif réclame la mise en place de mécanismes capables de réguler le secteur des médias en ligne.

Cette requête devrait trouver un écho positif auprès du ministre de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop. Lors du vote du budget de son département dimanche dernier, il n’a pas manqué lui aussi de poser la nécessité d’assainir la presse.

A lire aussi  Pêche du Capitaine en Afrique, Poisson mythique pour les pêcheurs en quête de sensations fortes

Il annonce, à ce sujet, la finalisation du processus de délivrance des cartes nationales de presse par une commission indépendante créée à cet effet. D’autres mesures sont attendues pour donner davantage de consistance et de crédibilité à l’espace médiatique au sens large.

Kafunel Avec enligne.sn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here