A la découverte de Dimar aujourd’hui appelé Dimat, région historique du Sénégal

0
14
84 / 100

Le Dimar aujourd’hui appelé Dimat est une région historique du Sénégal. Située dans le nord du pays, sur la rive gauche du fleuve Sénégal, c’était la plus occidentale des provinces du Fouta Toro.

Un texte de l’administration coloniale de 1861 – soit peu après l’annexion du Dimar par la France – le décrit ainsi :

Dimar (en jaune) sur une carte du fleuve Sénégal (1889)

Dimar-Map
Dimar-Map

« On a pris l’habitude à Saint-Louis de désigner sous le nom de Dimar le pays enclavé par le Oualo, le Fouta-Toro et le Sénégal, depuis Dagana jusqu’au marigot de Doué.

On y compte une douzaine de villages, dont les principaux sont : Gaé, Fanaye, Bokol, Pendao, Dialmath ou Dimar, Thille Boubacar, habités par un mélange de Peuls et de Yolofs.

Ces Toucoulaures ont pendant longtemps gêné la navigation. Maîtres de Cacho, point où le lit du fleuve se rétrécit entre des berges très élevées et très-couvertes, ils attaquaient toutes les embarcations qui n’avaient pas satisfait d’avance aux exigences des chefs indigènes.

Le Dimar, rudement châtié de ses méfaits en 1849, puis en 1854, reçut un dernier coup dont il ne s’est pas relevé, du bombardement inopiné de Bokol en 1855. Dimar a été annexé à nos possessions en 1859. »

Localisation du Dimar (en jaune) sur une carte du fleuve Sénégal
Localisation du Dimar (en jaune) sur une carte du fleuve Sénégal

Le village de Dimat a changé plusieurs fois d’appellation au cours de ses derniers siècles. Avant la colonisation Dialmath puis Dimar maintenant plus communément appelé Dimat.

A lire aussi  Navigabilité sur le fleuve Sénégal : Un contrat commercial signé avec une société indienne

Le village de Dimat garde ses anciennes traditions de gouvernement avec un Chef de village (Elimane Dimat) ainsi qu’une personne avec un titre honorifique de Diagraf Dimat. Dimat est aujourd’hui en pleine émergence.

Localisation du Dimar (en jaune) sur une carte du fleuve Sénégal (1889)
Localisation du Dimar (en jaune) sur une carte du fleuve Sénégal (1889)

Références

Revue de l’Orient et de l’Algérie et des colonies : bulletin et actes de la Société orientale, algérienne et coloniale de la France, 1861, p. 31 [1] [archive]

Bibliographie

  • (fr) Saïdou Kane, Histoire du Dimar des origines à nos jours, 1966 (tradition orale, manuscrit inédit cité par Yves-Jean Saint-Martin, Le Sénégal sous le Second Empire, Karthala, Paris, 2000, p. 78 (ISBN 2865372014))
    (fr) El Hadj Seydou Nourou Touré, Le Toro et Dimar face à la pénétration française, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1975, 82 p. (Mémoire de Maîtrise)
    (fr) Mamoudou, Sy, Le Toulde Dimatt (ou Dimar) précolonial de 1673 à 1860. Formation, consolidation et évolution d’une province du Fouta Toro, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1996, 46 p. (Mémoire de Maîtrise)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here