86 / 100

Le Scandale de « Matériel public vendu au privé » n’est pas encore à son épilogue. Dr Babacar Niang « attend de pied ferme » la plainte du ministère de la Santé.

Dr Babacar Niang « attend de pied ferme » la plainte du ministère de la Santé

Pas du tout ébranlé par la plainte du ministère de la Santé et de l’Action sociale, le patron de Suma Assistance se dit, par contre, surpris.

« Je ne suis pas au courant d’une plainte. Si elle existe, ce n’est pas encore arrivé à mon niveau », réplique Dr Babacar Niang.

Dr Babacar Niang
Dr Babacar Niang

A lire aussi

Il enchaîne : « Je voudrais féliciter le directeur des Établissements privés (de santé) que j’ai eu au téléphone il y a 2 h. Il n’a jamais été question de plainte. Il m’a dit que l’oxygène est disponible. On doit être plus rigoureux. Le matériel médical requiert de la traçabilité », dit-il sur Senego repris par Le Quotidien.

Matériel public de lutte contre covid-19 vendu au privé » 

Il précise qu’il capitalise 36 ans d’expérience et signale qu’il est « très clair » dans ses propos et ne compte pas reculer.

Dr Babacar Niang 2
Dr Babacar Niang 2

« Il y a un centre qui est ici et qui s’appelle Keur Serigne Bi. Tout ce dont tu as besoin comme matériel médical, tu peux l’avoir là-bas. Personne ne peut nier ça. Je suis droit dans mes bottes », martèle-t-il.

Je les attends de pied ferme

Dr Niang déclare « être prêt à tout pour démanteler ce réseau ».

« Si ça doit passer par une plainte, je suis là et je les attends de pied ferme », conclut-il.

Dr Babacar Niang 1
Dr Babacar Niang 1

A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here