Nutriments les plus importants

Voir la signification des symboles de classification des sources des nutriments

Source

Manganèse.

L’oignon est une source de manganèse pour la femme, les besoins en manganèse étant supérieurs chez l’homme.

Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques.

Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Source

Vitamine B6.

L’oignon est une source de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux).

Elle collabore également à la production des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène.

La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Enfin, cette vitamine joue un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses.

Source

Vitamine C.

L’oignon est une source de vitamine C. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives.

De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Que vaut une « portion » d’oignon?
Poids/volumeOignon cru, 125 ml/85 g
Calories36
Protéines0,8 g
Glucides8,6 g
Lipides0,1 g
Fibres alimentaires1,2 g

Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

Cuire l’oignon? Sauté ou au four!
Les études ont démontré que le fait de faire bouillir l’oignon diminuait son contenu en flavonoïdes37 et, ainsi, son activité antioxydante38. Lorsque l’oignon est cuit dans une soupe ou un pot-au-feu, cet effet est de moindre importance, étant donné que l’eau de cuisson dans laquelle se retrouvent ces antioxydants est consommée. À l’inverse, cuire l’oignon au four ou le faire sauter fait augmenter sa teneur en flavonoïdes puisque l’eau s’évapore, créant ainsi une plus grande concentration de ces antioxydant37.

Laisser un commentaire