Une enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts

0
25

Le directeur des arts, Abdoulaye Koundoul, a annoncé, jeudi, le lancement d’une enquête en vue d’analyser l’impact de la pandémie de coronavirus sur les différents sous-secteurs des arts après l’arrêt des activités culturelles depuis plus de quatre mois.

Une enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts
Une enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts

« Nous sommes en train de distribuer des formulaires pour essayer de voir comment les gens ont eu à passer le quai, quel mode de survie ils ont eu à déployer pour être résilients et créatifs aussi. Parce que certains ne se sont pas limités à être résilients, mais ils ont été inventifs par la force des choses », a souligné M. Koundoul, dans un entretien téléphonique avec l’APS.

A lire aussi  Enquête dans des quartiers traditionnels du littoral dakarois, Sénégal : quelle action publique ?

Pour lui, il s’agit d’analyser pour faire l’état des choses, et voir quelles ont été les opportunités, les nouvelles habitudes suscitées, comment le choc a été géré, etc.

En somme, il s’agit de voir ce qui s’est réellement passé. « Nous n’avons pas la pleine mesure de ce qui s’est passé et comment les différents sous-secteurs des arts ont eu à réagir. On sait que tous les sous-secteurs à travers les différentes modes d’expressions artistiques ont tenté de maintenir l’espoir de manière individuelle et parfois collective », a-t-il indiqué.

enquete-covid-
enquete-covid-

Le directeur des arts annonce qu’à l’issue de cette enquête, le ministère de la Culture et de la Communication pourra mettre en place un plan susceptible d’encourager la relance des activités créatives dans les meilleures conditions.

Les organisations professionnelles et les associations seront conviées à cette réflexion au cœur de laquelle sera placée la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV), a déclaré Abdoulaye Koundoul.

Enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts

Il signale que l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), à travers le musée de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) et son conservateur, Professeur El Hadji Malick Ndiaye, et le ministère de la Culture sont en train de mettre en place « un dispositif clair » pour voir ce qui s’est passé, afin d’élaborer un plan de relance.

Le directeur des arts cite le numérique parmi les nouvelles formes d’expression et de diffusion qui ont émergé durant ces moments difficiles que constitue la crise sanitaire liée au coronavirus.

Une enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts+
Une enquête pour analyser l’impact du Covid-19 sur les arts+

« Il y a des leçons à tirer parce qu’au-delà des pertes engendrées par le Covid-19, la pandémie est pleine d’enseignements. Il y a des choses que l’on faisait en déployant beaucoup de moyens, aujourd’hui, on se rend compte qu’on peut les faire en mettant à profit le numérique et ses facilités », a-t-il expliqué.

A lire aussi  Révélations et Enquête sur La Mafia à L’origine De L’affaire Birima Mangara

Il en déduit que le numérique va gagner du terrain et s’imposer davantage pour la diffusion artistique au regard de ce qui s’est passé durant cette pandémie.

Le secteur de la culture, touché de plein fouet par la pandémie depuis le 7 mars, date de la fermeture de tous les espaces recevant du public, n’a pas encore redémarré malgré la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu au Sénégal et la reprise des activités de plusieurs secteurs de l’économie nationale.

Laisser un commentaire