Manifestation en Ethiopie contre  » l’ingérence » américaine. Environ 100 000 Éthiopiens étaient réunis dimanche dans un stade d’Addis-Abeba non pas pour assister à une compétition sportive, mais pour dénoncer ce qu’ils appellent l’ingérence des Etats-Unis dans leurs affaires intérieures.

Ethiopie : manifestation contre  » l’ingérence » américaine

Une référence aux sanctions économiques et politiques prises par Washington contre des acteurs présumés du conflit au Tigré.

‘’ L’Amérique et ses associés, sans comprendre les méthodes et les actes désastreux des forces du TPLF, s’immiscent dans nos affaires intérieures en imposant des sanctions de voyage et des conditions préalables qui ne peuvent en aucun cas être acceptées. Ils devraient s’arrêter et réfléchir à cette question pour la corriger. », déclare Adanech Abebe, maire d’Addis-Abeba.

A lire aussi

Rectifier le tir, c’est justement l’objectif visé par les Etats-Unis, mais au Tigré.

L’administration Biden veut frapper au porte-monnaie pour pousser le régime éthiopien à trouver une issue à la crise dans la région. Mais des Éthiopiens brandissent leur souveraineté.

« Je suis sorti aujourd’hui pour m’opposer à l’idée que des pays étrangers essaient de s’immiscer dans nos affaires intérieures . Nous sommes un pays souverain. En tant que pays souverain, notre peuple et notre gouvernement décident pour notre pays. », affirme Abera Tesfaye, un manifestant.

Éthiopie en front de bataille 

Tirngo Negash, une manifestante ajoute,  » l’Éthiopie, mon pays, ira de l’avant et ne reviendra pas en arrière.

L’Amérique devrait nous lâcher les baskets. Nous devrons montrer que nous, Éthiopiens, continuerons en tant que nation. ».

A lire aussi

Une nation qui promet de poursuivre le remplissage en juillet et août du réservoir du grand barrage de la renaissance, même si aucun accord n’a été conclu avec le Soudan et l’Égypte. Non sans afficher ouvertement son amour pour la Chine et la Russie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here