Au moins 33 détenus ont été massacrés vendredi 6 janvier 2017 à l’arme blanche dans une prison du nord du Brésil, cinq jours après le carnage de la prison de Manaus en Amazonie (56 morts), sur fond de guerre de gangs pour contrôler le marché de la cocaïne.

Des images exclusives obtenues par l’AFPTV montrent des prisonniers transportant les corps de membres de gangs rivaux en dehors de la prison sous la surveillance de la police.

Laisser un commentaire