Revue de presse du 23 décembre 2021 : L’Exploitation de l’Autoroute Dakar-AIBD et la proposition d’une loi criminalisant l’homosexualité à la une

0
21
revue_presse
revue_presse

Les quotidiens reçus jeudi du 23 décembre 2021 à rédaction commentent largement la renégociation de la convention d’exploitation de l’autoroute Dakar-AIBD et la proposition de loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal.

Exploitation de l’Autoroute Dakar-AIBD 

Passation de services Voici ce que va devenir l’ancien procureur Serigne Bassirou Gueye
Passation de services Voici ce que va devenir l’ancien procureur Serigne Bassirou Gueye

Le Soleil met en exergue la renégociation de la convention d’exploitation de l’autoroute Dakar-AIBD et titre : ‘’305 milliards de francs Cfa pour le Sénégal d’ici 2044’’’.

L’Etat du Sénégal va prendre 25 % du capital de la Société Eiffage de la concession de l’autoroute de l’avenir (SECAA) en vertu de nouvelles ‘’conventions’’ signées, mercredi, à Dakar, par le gouvernement sénégalais et la société Eiffage Sénégal.

A lire aussi

Cette nouvelle convention se traduit entre autre par l’entrée de l’Etat du Sénégal dans le capital de SECAA à hauteur de 25% ; la réévaluation de la redevance domaniale annuelle représentant 2% du chiffre d’affaires annuel de la SECAA, avec un minimum de 800 millions de FCFA par an au lieu de 1000 FCFA par an dans le contrat actuel ; le réajustement des clauses et échéances de partage des fruits de la concession ; le gel de l’indexation des tarifs sur l’inflation pendant cinq (05) ans ; la réalisation de l’éclairage par le titulaire sur tout le linéaire de la section courante et au niveau des diffuseurs.

L’As évoque un ‘’nouveau point de départ’’ entre l’Etat du Sénégal et la Secaa dans le cadre de l’exploitation de l’autoroute à péage’’.

Revue de presse du 23 décembre 2021

revue de presse du jour www.kafunel.com à la uneCapture
revue de presse du jour www.kafunel.com à la uneCapture

‘’Censées aboutir à un partenariat équilibré pour préserver les intérêts des usagers et du Sénégal, les négociations ont permis d’arriver à huit point d’accord’’, souligne le journal.

Pour Libération, ‘’l’Etat arrache un nouveau contrat avec 8 gains’’.
C’est ‘’un gâteau’’ de 305,5 milliards de francs Cfa pour le Sénégal, sur la période 2021-2044, souligne de son côté Source A.

Avec cette nouvelle convention, ‘’Macky Sall corrige l’erreur’’ de son prédécesseur, Abdoulaye Wadek estime Sud Quotidien tandis que pour le journal Enquête, ‘’L’Etat rééquilibre les gains’’. Selon Le Témoin, ‘’Macky Sall fait plier Sénac et +efface+ Me Wade’’.

Mamadou Diagna Ndiaye rempile à la présidence du CNOSS2
Mamadou Diagna Ndiaye rempile à la présidence du CNOSS2

A lire aussi

Les quotidiens abordent également la proposition d’une loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal. ‘’Haro sur l’agenda gay’’ au Sénégal, dit L’Info, soulignant que la proposition de loi a été déposée, mercredi, sur la table du président de l’Assemblée nationale.

Initiée par l’organisation And Samm Jikko Yi, ‘’elle est portée par des députés de l’opposition mais aussi de la mouvance présidentielle dont Mamadou Lamine Diallo, Mame Diarra Fam, Aïssata Sabara, Cheikh Abdou Mbacké, Mamadou Diop Decroix, Abdoulaye Wilane, entre entres’’, rapporte la publication.

Et la proposition d’une loi criminalisant l’homosexualité 

Revue de presse du 23 décembre 2021 : L’Exploitation de l’Autoroute Dakar-AIBD et la proposition d’une loi criminalisant l’homosexualité à la une 1

Sur cette proposition de loi, Le Témoin estime que Macky Sall ‘’est entre le marteau des occidentaux et l’enclume des religieux’’.

‘’La plateforme And Samm Jikko Yi a remis hier un texte se voulant proposition de loi criminalisant l’agenda LGBT. Le président de la République se trouve donc pris entre les pressions occidentales et celles des puissants chefs religieux de ce pays’’, écrit le journal.

A lire aussi

Le Quotidien parle de ‘’test gay pour le pouvoir’’. Le journal estime que ‘’face à une opinion toujours réfractaire au moindre droit accordé à la communauté LGBT, la coalition Benoo Bokk Yaakaar est mise devant ses responsabilités’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here