Le procès de Giovanni Costa s’est ouvert ce jeudi devant la Cour d’Assises de Paris. Cet homme, âgé aujourd’hui de 77 ans, est accusé d’avoir violé et agressé sexuellement 27 fillettes, âgées de 7 à 13 ans.

Les faits se sont déroulés entre 1990 et 2003 principalement dans les 7e, 16e, et 17e arrondissements de Paris.

Le mode opératoire était toujours le même. Il s’introduisait dans les immeubles en se faisant pour un électricien. Il demandait à une petite fille qui jouait dans la cour de l’aider à réparer une ampoule ou un compteur électrique dans la cave.

C’est alors qu’il les soulevait et en profitait pour baisser leurs vêtements, avant de les pénétrer avec ses doigts ou avec son pénis.

En 2012, Giovanni Costa a été interpellé pour une banale altercation avec un voisin. Son ADN a alors été prélevé et a matché avec celle retrouvée sur les culottes de certaines victimes.

Malgré cette preuve matérielle, le septuagénaire continue à nier les faits. Le verdict sera connu le 11 avril.

LAISSER UN COMMENTAIRE