C’est finalement à son domicile sise aux Almadies que l’épouse de l’ancien chef d’Etat tchadien a fait face à presse.

A lire aussi : Pourquoi les femmes noires se blanchissent la peau?

D’emblée, Fatimé Raymonde Habré a déclaré : « L’administration pénitentiaire ne reconnaît pas la maladie et la fracture du bras de Hissein Habré. On était là-bas pour qu’on nous présente le président en bonne santé. Mais, une importante sécurité a été mise en place et a empêché aux avocats d’accéder à la prison. Mon époux n’a pas de soins alors qu’il a peu de fièvre et mal au bras droit ».

Plus loin, elle dira : « La directrice de la prison cache la blessure de mon mari et elle ne veut pas qu’on me confirme. Mais c’est une question de temps. Les avocats vont gérer cela avec le bâtonnier. Mieux, la loi est là. Elle n’a pas le droit d’empêcher aux avocats de voir leur client ».

En plus, fait-elle remarquer, elle prend des risques énormes parce que si demain la santé du président se complique, qu’elle l’assume. « Moi j’ai un devoir d’alerte », a signifié l’épouse Habré.

« Je n’ai aucun intérêt à mentir »

S’occupant de son mari depuis 6 ans en détention, Fatimé Raymonde Habré de rappeler sa doléance : « Ils ont à côté, des cliniques. On va aller dans n’importe laquelle. On l’opère et on le ramène en prison puisque ce n’est pas encore la libération. C’est tout ce qu’on a demandé et c’est cela qu’ils refusent. C’est cela qui est grave ».

Avant de soutenir : « La situation est très claire. Je n’ai aucun intérêt à mentir. Ils le maltraitent sans soins. Ce fait 29 ans que je vis au Sénégal et je n’aurai jamais pensé que ces choses se passeraient comme ça. Les gens ont fermé leurs yeux et leurs oreilles face à cette situation alors que nous avons raison».

Par ailleurs, la femme de Hissein Habré a indiqué qu’elle a recu des menaces de la part de l’administration pénitentiaire.

« En sortant de la prison, on m’a signifié qu’on a pris des sanctions à mon encontre. Je suppose que ce sont des restrictions pour ma famille et moi. Cependant, Dieu est avec les endurants ».

Publicités

Laisser un commentaire