88 / 100

Feuille de Route du CEMGA détaillée par les Journaux du 2 juillet 2021. Les quotidiens dakarois évoquent dans leur grande majorité la feuille de route déclinée par le Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire, le général de brigade Moussa Fall, lors de son installation jeudi.

Feuille de Route du Général Moussa Fall détaillée

‘’L’ordre du jour n°1 du Général Moussa Fall’’, affiche en manchette Le Soleil.

Parlant des objectifs du nouveau patron de la Gendarmerie nationale, le quotidien national évoque ‘’une vision claire et une ambition légitime’’ consistant à ‘’bâtir une gendarmerie professionnelle, ancrée dans les valeurs au cœur des institutions républicaines (…)’’. Le journal ajoute qu’il a annoncé que la Légion de gendarmerie d’intervention (LGI) sera ‘’portée à trois groupements, tandis que le Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) sera ‘’remis à niveau’’.

Selon Le Soleil, il table sur ‘’un effectif de 20 000 gendarmes à l’horizon 2025’’.

A l’instar du Soleil, Le Quotidien consacre lui aussi sa principale une aux ambitions du nouveau Haut Commandant de la Gendarmerie nationale. ‘’Après son installation hier, Moussa Fall monte la garde’’, titre le quotidien du Groupe Avenir Communication. Selon le journal, il a prévenu que ‘’tous les échelons opérationnels devront s’attaquer aux violences urbaines et rurales’’.

Libération évoque lui ‘’le serment du général Moussa Fall’’ qui, selon lui, a pris ‘’l’engagement de défendre les intérêts du Sénégal. D’après ce quotidien, la ‘’départementalisation de la sécurité’’ et la ‘’lutte contre la délinquance’’ sont parmi les fronts auxquels compte s’attaquer le nouveau patron de la Gendarmerie nationale.

Il n’y a ni sécurité, ni liberté

Le journal Les Echos rapporte pour sa part que le Général Fall ‘’avertit les délinquants’’. Selon lui, ‘’sans ordre républicain, il n’y a ni sécurité, ni liberté’’. Les Echos ajoutent qu’il a annoncé ‘’la création d’un escadron de sécurité routière dans chaque légion territoriale’’.

Revue de presse du 1er juillet 2021www.kafunel.com Politique, économie et société à la Une
Revue de presse du 1er juillet 2021www.kafunel.com Politique, économie et société à la Une

D’après Vox Populi, c’est avec ‘’une main de fer’’ que le nouveau patron de la Gendarmerie entend ‘’faire régner l’+ordre+’’. Le journal explique qu’il a ‘’dans son viseur : les +violences aveugles, urbaines et rurales+, les +incivilités+, la +cybercriminalité+, le +vol de bétail, la coupe illicite de bois, l’extrémisme violent, la criminalité transfrontalière organisée+’’.

Il annonce par ailleurs la création de sections de recherches à Thiès, Tambacounda, Ziguinchor et Kaolack, ainsi que d’un centre d’anticipation et de prévention.

Commentant l’ampleur de ces chantiers, Sud Quotidien écrit que le Général Fall est sur ‘’tous les fronts’’.

Lii Quotidien tente quant à lui d’expliquer pourquoi des lenteurs sont notées dans la déclaration de patrimoine. Le journal rapporte que la présidente de l’OFNAC, Seynabou Ndiaye Diakahté, a ‘’fait part de nombreux manquements liés à l’application de la loi’’. Elle précise d’après Lii Quotidien que ‘’ces manquements seraient liés, pour la plupart, à une mauvaise interprétation de la loi’’.

A ce propos, Kritik’ constate que ‘’sur 1247 assujettis, 459 violent la loi’’. Le journal relève qu’à en croire la présidente de l’OFNAC, seuls 788 déclarations de patrimoine ont à ce jour été enregistrées.

L’Observateur évoque un rapport du Département d’Etat américain sur la traite des personnes qui fait état de trafic sexuel, ‘’surtout entre le Sénégal et la Guinée Bissau. Mais aussi de servitude avec la complicité de diplomates’’.

Cas de tourisme sexuel européen impliquant des enfants

Le journal ajoute qu’’’à Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor…le rapport fait cas de tourisme sexuel européen impliquant des enfants’’.

L’As relaie une alerte de l’Organisation mondiale de la santé faisant état de ‘’l’inquiétante percée du variant delta’’ en Afrique.

Le même journal signale que ‘’15 députés demandent la démission de Me Malick Sall’’, le ministre de la Justice. Ces députés issus de l’opposition ‘’ont adressé une pétition au chef de l’Etat’’, Macky Sall, après la houleuse séance plénière de vendredi dernier pour le vote de la loi sur le terrorisme.

Grogne aussi bien au sein des procureurs

Par ailleurs, Le Témoin informe qu’’’un vent de rébellion souffle au sein de la magistrature. A tout le moins, un vent de frustration’’. Le journal relève qu’’il y a grogne aussi bien au sein des procureurs qu’au niveau des juges du siège’’.

En politique, Enquête signale que c’est ‘’le temps des tractations’’ pour une liste unique de l’opposition en vue des prochaines élections locales.

A lire aussi

A ce sujet, Sud Quotidien avertit que la tenue d’élections locales consensuelles et sans contestation apparait comme ‘’la grande épreuve’’ pour le Président Macky Sall.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here