Hashtag Sénégaal s’insurge contre les « Dérapages et Injures Publiques » sur les Réseaux Sociaux

0
18
senegal hastag transp
senegal hastag transp
85 / 100

La Plateforme Hashtag Senegaal s’est dite offusquée par les « dérapages et injures publiques » sur les réseaux sociaux et a annoncé le lancement d’une campagne dénommée « Caravane Républicaine ».

« Les institutions de la république sont de plus en plus injuriées et ses édifices saccagées et brulées. Les guides religieux jusque-là épargnés sont de plus en plus offensés. Des propos grossiers empêchent certains internautes de visiter certains blogs non modérés (facebook, Instagram, Youtube, Site d’information…) », dénonce la plateforme, dans un communiqué parvenu à l’APS.

Hashtag Sénégaal s’insurge contre les « Dérapages et Injures Publiques » sur les Réseaux Sociaux

drapeau-du-senegal
drapeau-du-senegal

Elle « s’offusque de tels comportements et invite les citoyens et compatriotes à la retenue », insistant sur la nécessité de préserver l’héritage culturel et politique sénégalais.

Hashtag Senegaal invite les principaux acteurs politiques, notamment le président Macky Sall, à « user de toutes leurs influences pour le triomphe de la démocratie sénégalaise, +l’exception sénégalaise+ ».

De même, invite-t-elle « tous les leaders d’opinion dans le cadre de sa campagne +caravane Républicaine+ à matérialiser cette volonté commune de rehausser l’image de notre République, une nation unie dans la richesse de ses diversités et une conjugaison parfaite des divergences politiques et sociales pour la préservation de la paix sociale ».

A lire aussi

La plateforme estime que les jours à venir « sont cruciaux pour la démocratie sénégalaise », faisant valoir que réseaux sociaux et autres blogs « doivent être des instruments à utiliser pour le renforcement des acquis démocratiques et de la préservation de l’Etat de droit ».

Elle déplore le fait que « le modèle sénégalais jusque-là chanté dans le monde s’effrite à travers des comportements qui n’honorent pas les valeurs héritées de notre République ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here