Les critiques soulevées à l’encontre de la rédaction de l’Histoire générale du Sénégal ne se sont pas encore estompées.

Après les familles religieuses, c’est au tour de Makhaly Ndiack Ndoye de révéler sa surprise en voyant son nom parmi les membres de l’équipe rédactionnelle de l’Histoire Générale du Sénégal.

Il ajoute n’avoir jamais été saisi et  se découvre subitement chercheur de l’histoire générale du Senegal alors qu’il n’a jamais travaillé avec la commission.

En effet, dans les colonnes de l’Observateur de ce samedi, il est écrit  que « l’équipe rédactionnelle a copié un article de presse datant du 29 Mai 2017, l’a ajouté dans le livre sans informer, consulter ou demander autorisation à son auteur ou au journal« .

Il s’agissait d’un reportage fait par le journaliste Makhaly Ndiack Ndoye sur Serigne Massamba Mbacke petit frère du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.

« Je n’avais recueilli que des récits des petits-fils de Serigne Massamba. Et eux ils reprennent ma collecte, en me présentant comme chercheur », explique le journaliste dans le quotidien l’Observateur.

Laisser un commentaire