Depuis les premières accusations sur les nombreux viols et agressions sexuelles qu’aurait commis le célèbre producteur hollywoodien Harvey Weinstein, l’actrice Rose McGowan n’a de cesse, sur Twitter, de dénoncer le silence qui règne dans le monde du cinéma américain. La plateforme vient toutefois de la suspendre temporairement, probablement à cause d’un tweet d’insulte adressé à Ben Affleck.

Depuis les révélations du New York Times sur Harvey Weinstein, l’influent producteur hollywoodien (Pulp Fiction, Le discours d’un roi…) accusé de viols et d’agressions sexuelles sur de nombreuses femmes au cours des trois dernières décennies, une voix a émergé sur Twitter.

Celle de l’actrice Rose McGowan (alias Paige dans la série culte Charmed), dont les internautes — et les féministes en particulier — apprécient le franc-parler notoire.

Sur le réseau social, où elle compte plus de 700 000 abonnés, Rose McGowan a en effet décidé de mener une véritable croisade contre l’omerta qui règne à Hollywood, où les pratiques d’Harvey Weinstein — licencié par la Weinstein Company ce dimanche 8 octobre — étaient très connues.

De nombreux témoignages révèlent comment il a usé de son influence inégalée dans le monde du cinéma pour imposer le silence ou encore comment il a conclu des accords financiers avec ses victimes — dont Rose McGowan, en 1997.

La comédienne de 44 ans a visiblement décidé de n’épargner personne, sans tenir compte de la notoriété de ses cibles.

Elle s’en est ainsi prise de manière virulente à l’acteur Ben Affleck, auquel elle reproche d’avoir prétendu ne rien savoir des agressions sexuelles et des viols commis par Harvey Weinstein : « ‘Bordel ! Je lui avais dit d’arrêter ça !’, c’est ce que tu m’as dit droit dans les yeux après une conférence de presse que j’ai été forcée de faire après l’agression. Tu mens. » Dans un tweet précédent, elle lui manifestait sa colère de manière plus directe encore, d’un simple « va te faire foutre ».

UNE SUSPENSION DE 12 HEURES SUR TWITTER

C’est sans doute ce type de tweet qui a entraîné sa suspension de 12 heures par Twitter, ce mercredi 11 octobre, pour le plus grand désarroi de ses soutiens.

Le réseau social interdit en effet les comportements injurieux à l’égard des autres utilisateurs : il a notamment renforcé ses règles en la matière récemment pour lutter contre de nombreux cas de harcèlement.

Twitter interdit spécifiquement  « les insultes, qualificatifs et clichés racistes et sexistes, répétés et/ou sans consentement de la part de la personne visée, ou tout autre contenu dégradant une personne  » tout en précisant que « le contexte est important ».

Rose McGowan n’a pas manqué de dénoncer cette suspension sur son compte Instagram, en y publiant la capture d’écran de Twitter qui l’invite à « effacer les tweets qui contreviennent à nos règles » sans plus de précision.

L’actrice indique pour sa part : « Twitter m’a suspendue. Des pouvoirs puissants sont en marche. Soyez ma voix #arméederose [en référence au hashtag repris par ses soutiens].»

Cette suspension temporaire l’empêche de tweeter ou retweeter le moindre message et donc de poursuivre sa campagne, elle qui a notamment pris pour habitude de retweeter plusieurs messages des victimes qui accusent publiquement Harvey Weinstein, dont l’actrice Asia Argento.

Elle appelle aussi régulièrement tous ceux qui « pensent que la Weinstein Company devrait complètement disparaître après 30 ans d’abus sexuels contre des femmes innocentes » à signer une pétition visant à sa dissolution. Son objectif initial de 10 000 signatures a déjà été dépassé.

En suspendant une icône féministe à la voix particulièrement porteuse — qui avait déjà dénoncé, dès 2015, le sexisme régnant à Hollywood –, Twitter s’expose de nouveaux aux critiques qui dénoncent un fonctionnement à deux poids, deux mesures.

Le réseau social a récemment été décrié par certains internautes pour avoir estimé que les tweets menaçants de Donald Trump ne contreviennent pas à ses règles.

LAISSER UN COMMENTAIRE