Les Chinois aussi ont toujours considéré le miel comme un don bénéfique de la nature….

Dans l’histoire des abeilles et du miel on doit toujours parler de l’Egypte ancien et de la Chine ancienne.

Mais à partir du tout début des temps, il faut dire que les abeilles sont en fait l’une des formes de vie animale les plus anciennes, depuis le néolithique, devançant l’homme sur la Terre de 10 à 20 millions d’années.

Quand ils sont apparus, les humains ont fait ce que les autres animaux faisaient à l’époque, c’est-à-dire qu’ils ont volé le miel des abeilles pour se nourrir. L’Homo Sapiens et le miel étaient ensemble depuis l’âge de pierre.

Au fil des siècles, le miel était considéré comme un remède médicinal important par les Chinois, comme l’indiquent leurs écrits datant d’environ 2000 ans av. Jésus.

Comme en Inde, le miel occupe également une place importante dans la culture chinoise, une autre grande civilisation orientale.

Le miel est mentionné dans le Shi Jing, ou Classique de Poésie, un livre important de théologie chinoise écrit au 6ème siècle avant notre ère.

Selon la médecine chinoise ancienne, le miel est un composant majeur de la Terre, l’un des cinq éléments de base, et agit sur les méridiens de l’estomac et de la rate du corps humain.

Selon la médecine chinoise, le miel a un caractère équilibré (ni Yin ni Yang) et agit selon les principes de l’élément Terre, en pénétrant dans les canaux du poumon, de la rate et du gros intestin.

Au cours de la dynastie Xin, vers 220 avant JC, un livre de médecine chinoise disait: «Ceux qui prennent souvent du miel peuvent rester en forme, le miel peut soigner l’indigestion, il peut être utilisé dans des médicaments pour lier d’autres ingrédients. »

Laisser un commentaire