Immigration clandestine ou illégale, cette expression de honte sur tout un peuple, toute une race, toute une génération du continent africain, appauvrit par son accusateur (l’occident).

C’est du moins le cri de cœur de Jonas Emmanuel, panafricaniste, artiste chanteur et compositeur engagé.

Notre expert du jour est un Assistant Social de profession ayant muri ses connaissances ludiques au Département Lettres Modernes la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal).

Immigration clandestine ou un complot …

L’immigration clandestine, l’immigration illégale, ou parfois immigration irrégulière est l’entrée illégale, illicite, ou discrète sur un territoire national d’étrangers n’ayant pas réalisé les formalités attendues.

Pour Jonas Emmanuel : « Il est temps de donner mon humble avis sur cette question d’immigration dite « clandestine ».

Il faut d’abord reconnaitre qu’il y a « un jeu de mots subtile, avec un lexique que je trouve hypocrite et surtout insultant pour tout un continent africain richissime mais tellement misérable ».  

Car d’une part, les européens et surtout la France de De Gaule, de Mitterrand, de Chirac, de Sarkozy … de Macron, ont choisi ce vocabulaire pour en faire une sale affaire « clandestine » des africains, en oubliant que d’autre part que :

émigration
émigration
  • Lorsque, par intérêts superposés, des Chefs d’États Occidentaux et surtout français complotent sans vergogne , avec des singes d’Afrique, parvenus au pouvoir suprême par leur aide stratégique (politico-militaire), pour leurs donner les pleins pouvoirs de devenir, en une claque de doigts, des super milliardaires n’ayant rien à envier à Bill Gâtes et tous les richissimes milliardaires du monde, et d’appauvrir gravement tout le continent africain, sous « perfusion économique » depuis fort longtemps.
  • Il faut s’attendre à des vagues et des vagues d’immigration pas du tout « clandestine » (car elle se fait au vu et au su de tous) de jeunes meurtris par le désespoir et désirant fuir la pauvreté qui étend ses tentacules, tel un maillage, sur tout un continent, aux mains des présidents corrompus et complexés, qui ne méritent même pas le titre de « Chefs d’États ».

Car cette dignité et ce respect leurs seront conférés s’ils acceptaient de rendre aux citoyens d’Afrique, tous les milliards de nos francs des colonies d’Afrique (CFA) emmagasinés dans les coffres-forts des banques-parasites de nos colons, qui s’accrochent à la cheville de dame Afrique, tel un ver intestinal dans l’organisme humain.

  • Lorsque, des Chefs d’États occidentaux et surtout français décident, par intérêts superposés, d’organiser la plus grande arnaque de l’histoire de notre misérable humanité, avec la complicité des soit disant « pères des indépendances africaines », grands traitres de l’Afrique et plus pires que Judas Iscariote (ayant trahi Jésus et le Groupe des Apôtres), d’hypothéquer tout l’avenir des générations et des générations d’africains que nous sommes, par le fait qu’il a été décidé avant même les fameuses « indépendances africaines » que quatre-vingt pour cent (80 %) de toutes les recettes financières et ressources exploitées mensuellement seront versées, tête baissée et yeux bandés, aux banques occidentales et surtout, à la Société Générale des Banques de France.

Autrement dit, nous, peuples d’Afrique devons travailler comme des diables pour créer des richesses qui seront ensuite versées presqu’en totalité à la France, à cause du simple fait qu’elle ait eu le grand culot de négocier avec les « pères des indépendances africaines » assoiffés de pouvoir suprême, de telles clauses de merde, qui maintiendront nos pays africains dans une posture de pauvre mendiant mourant de faim. Et ce sont ces clauses de merde que les africains doivent abroger it et nunc.

A lire aussi  Exclusif ! Révélations sur la pirogue de migrants de la porte du millénaire

  • Lorsque, par intérêts superposés, les anciennes puissances coloniales, telles que l’Angleterre, la Belgique, la France, etc., décident d’assassiner les meilleurs Chefs d’États africains (Olympio, Sankara, Lumumba, etc.), d’emprisonner certains à vie (Mandela, Mamadou Dia, etc.) et de combattre par tous les moyens, les plus insaisissables (Sékou Touré, Nkrumah, etc.),
  • afin que jamais, au plus grand jamais, il n’y ait de résistance en Afrique ; afin que des milliers de tonnes de ressources minières et agricoles soient quotidiennement acheminées en Europe et dans d’autres cieux, sans que les citoyens d’Afrique ne puissent piper mot sur toute cette imbécilité politique de nos états africains non souverains.

Immigration clandestine …

Il est évident que nos jeunes africains, parfois même scolarisés et diplômés des universités, vont se révolter et en avoir vraiment marre de toute cette situation d’esclavagisme économique des temps modernes, qui favorise un petit groupe de minables et egocentriques aristocrates africains qui accordent toutes les licences d’exploitation de nos ressources naturelles du continent, cèdent les meilleures terres sur le territoire national et tant d’autres privilèges criminels aux anciens colons, en échange bordelière de leur appui sans limite pour demeurer éternellement au pouvoir ; et s’il le faut même, y mourir et céder le fauteuil présidentiel à son rejeton biologique ou à son meilleur lèche-bottes du parti.

  • Lorsque, à une époque lointaine, les anciens colons qui fustigent aujourd’hui cette immigration dite « clandestine », débarquaient en Afrique par ce même canal maritime qu’utilisent les jeunes volontaires de l’immigration par pirogues, avec leurs grands navires et accostaient sur nos côtes maritimes, en se pavanant fièrement dans nos villes et nos campagnes africaines sans nous en demander au préalable l’autorisation expresse ; et jusqu’à une époque récente, après que cette Europe soit dévastée par la deuxième guerre mondiale et en ruines, ils obligeaient mes aïeux « tirailleurs sénégalais » d’africains a partir en Europe combattre aux côtés des soldats français et mourir loin de la terre de leurs ancêtres.

A lire aussi  Tragédie de l’Immigration clandestine : 123 sénégalais échouent sur une plage marocaine

Or, plusieurs générations d’africains avaient déjà étaient capturés amenés de force en Europe et vers d’autres nouveaux horizons découverts, pour y labourer la terre, construire des routes et des ponts, travailler dans les mines et piocher en longueur de journée et des années et des années, siècle après siècle, pour créer des richesses et sculpter cette image attrayante d’une terre occidentale accueillante, prospère et inconditionnelle de toute histoire des peuples noirs ayant contribué à fond, à la construction de son économie et à l’embellissement de sa fausse image d’un occident ayant secouru le continent africain qui n’a jamais eu de civilisation, en lui apportant tout au cours de ces quatre cent (400) dernières années et qui se serait construit seul, sans l’apport, pourtant inestimable de l’Afrique de toutes les misères dues à l’ingratitude d’une Europe hypocrite et impérialiste.

Ainsi, l’européen, l’américain, le russe, le canadien, l’indien, l’australien, le chinois, le libanais, etc. ont tous le droit divin, de débarquer tranquillement en terre africaine, et surtout sans visa, sur un simple coup de tête et autant de fois qu’ils le désirent – mais l’inverse sera impossible pour tout citoyen africain, car selon Sarkozy, cette immigration des africains doit être « sélective », c’est à dire : pas pour tout le monde ;

Immigration clandestine : « Un jeu de mots subtile, hypocrite insultant pour tout un continent africain... »  (Jonas Emmanuel) 1

Immigration clandestine …

Et en débarquant en Afrique comme « faux touristes » (car ils viennent nous espionner), ils s’autorisent librement toutes sortes d’accoutrements indécents contraires à nos mœurs et valeurs culturelles et se permettent, « sous la moustache et la gueule de Nègre de maison » de nos autorités civiles, des cochonneries de lesbianisme, d’homosexualité et d’actes pourtant prohibés d’attentat à la pudeur.

Cependant, ces comportements vexants pour nos valeurs et traditions ancestrales africaines choqueraient profondément nos « dignes » gouvernants bourrés de complexe d’infériorité, si seulement, ils étaient le fruit de l’audace et de l’indiscipline notoire d’un compatriote noir africain vivant dans mon quartier ; et dans ce cas précis, il serait copieusement bastonné et conduit à la brigade la plus proche, dans le contexte d’un acte de flagrant délit.

A lire aussi  L’Espagne sauve près de 1.200 migrants en Méditerranée en deux jours

La grande chance des autres puissances occidentales se trouvant dans les autres continents, est celle de l’éloignement géographique par rapport à l’Afrique.

  • émigration
  • émigration au sénégal+
  • émigration au sénégal
  • immigration_clandestine
  • emigration-irreguliere-les-parents-invites-a-dissuader-les-candidats

Sinon les vagues d’immigrations actuelles s’abattraient fortement sur elles et briseraient toutes barrières frontalières, faites d’acharnement dans l’accumulation de richesses matérielles surabondantes et de xénophobie bien colorée et hautaine.

Source : Jonas Emmanuel
(Persona non grata)

  • Jonas Emmanuel Ntab
  • Jonas Emmanuel Ntab sur immigration clandestine-Capture
  • Jonas Emmanuel Ntab-Capture+
  • Jonas Emmanuel Ntab-Capture

Laisser un commentaire