81 / 100

Au poste de latéral gauche pour les Bleus es tune source d’inquiétude pour le staff de l’équipe de France. Hernandez et Digne sont sortis touchés face au Portugal et les Bleus pourraient se retrouver sans latéral gauche de métier face à la Suisse.

Inquiétude au poste de latéral gauche pour les Bleus

Seulement les hommes de Didier Deschamps quittent Budapest avec une mauvaise nouvelle : Lucas Hernandez et Lucas Digne sont sortis touchés face à la Seleçao et l’incertitude plane désormais sur le poste de latéral gauche pour la suite des opérations.

Le cas du joueur d’Everton est celui qui suscite le plus d’inquiétude. Entré à la pause pour suppléer son homologue du Bayern, Digne est sorti après seulement six minutes passées sur la pelouse, victime d’une blessure musculaire aux ischios.

Après le match, Didier Deschamps ne cachait pas son pessimisme concernant la suite de son Euro : « Ça va être très compliqué. (…) Ce n’est pas bon signe », a reconnu le sélectionneur. Quelques jours après Ousmane Dembélé, Lucas Digne pourrait ainsi malheureusement devoir renoncer à l’intégralité du tournoi.

Toujours en délicatesse avec son genou

L’inquiétude est moins forte du côté de Lucas Hernandez, sorti surtout par précaution à la pause, lui qui est toujours en délicatesse avec son genou, et alors qu’il avait récolté un avertissement puis commis une nouvelle faute.

Il n’en reste pas moins que l’ancien colchonero n’est pas du tout certain de pouvoir tenir sa place lundi prochain pour le huitième de finale face à la Suisse à Bucarest (21h).

Or, Didier Deschamps n’a pas la possibilité de rappeler de joueur pour compléter sa liste de 26 (réduite à 25 avec le départ de Dembélé) une fois la compétition lancée, à part pour le poste de gardien.

Le staff de l’équipe de France pourrait envisager un

Entré en jeu à la place de Digne, Adrien Rabiot a livré une copie très correcte et pourrait donc devoir dépanner, au moins le temps de voir Hernandez revenir.

Autre solution, le staff de l’équipe de France pourrait envisager un passage à trois derrière avec un joueur plus offensif (Lemar ? Coman ?) dans le couloir gauche.

Les latéraux constituent l’une des principales interrogations à l’issue de cette phase de poules, entre blessures à gauche et déceptions à droite.

A lire aussi

Régulièrement pris à défaut face à la Hongrie, Benjamin Pavard interroge, quand Jules Koundé n’a pas pleinement satisfait face au Portugal, dans un rôle qui n’est évidemment pas le sien et pour une première titularisation en sélection. Reste à voir quels choix seront faits pour la suite de l’aventure.

L’équipe de France a validé la première place du groupe de la mort mercredi soir en accrochant le match nul face au Portugal (2-2) au terme d’une rencontre riche en rebondissements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here