86 / 100

Les investitures des candidats aux élections municipales et départementales vont engendrer l’éclatement des coalitions de la majorité présidentielle et de l’opposition, soutiennent les quotidiens dans leur édition de ce jeudi.

Investitures des Candidats aux Élections Locales feront éclater les coalitions

On apprend de Source A que la coalition Wallu Sénégal dirigée par le PDS, le parti d’Abdoulaye Wade, est déjà ‘’au bord de l’implosion’’. Parce que ‘’les prétentions du PDS à Dakar, Touba et Mbacké sont démesurées’’, explique le journal.

Il annonce la décision de Bokk Gis Gis, le parti de Pape Diop, ancien président du Sénat et de l’Assemblée nationale, d’aller seul aux élections locales en raison des risques d’éclatement de Wallu Sénégal.

Revue de presse - Fonds d'Appui et de Développement de la Presse (FADP)
Revue de presse – Fonds d’Appui et de Développement de la Presse (FADP)

A lire aussi

Tribune annonce une autre implosion à venir, celle de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), dirigée par l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, et le leader de Pastef-Les Patriotes, Ousmane Sonko. ‘’A deux semaines de la clôture du dépôt des listes de candidature aux élections locales du 23 janvier prochain, la coalition Yewwi Askan Wi est en train de voler en éclats’’, lit-on dans le même journal.

Selon Tribune, la volonté du parti d’Ousmane Sonko d’avoir un candidat à la mairie de Dakar, dirigée de 2009 à 2017 par Khalifa Sall, est la raison de l’éclatement attendu.

Selon les quotidiens Revue de presse du 21 octobre 2021

‘’Yewwi Askan Wi se fissure. Pastef va présenter des listes dans toutes les communes de Dakar’’, écrit Le Quotidien, ajoutant que le coordonnateur de Pastef-Les patriotes, Abass Fall, et ses camarades ‘’ne s’entendent pas avec le parti de Khalifa Sall, concernant les investitures’’.

Revue de presse afrique - Politique et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains
Revue de presse afrique – Politique et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Si YAW éclate, ce sera à cause des ‘’ambitions personnelles’’ de ses dirigeants et des militants de ses partis membres, selon WalfQuotidien.

L’Observateur estime que Yewwi Askan Wi est victime d’une ‘’guerre d’égo’’ que se livrent Khalifa Sall et Ousmane Sonko.

Les investitures au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) sont également évoquées par les quotidiens.

Formation politique d’Aminata Mbengue Ndiaye

‘’Le Parti socialiste clarifie le jeu’’, titre Sud Quotidien, ajoutant que la formation politique d’Aminata Mbengue Ndiaye tient à ‘’assumer pleinement et solidairement’’ son alliance avec BBY.

revue de presse du 20-08-2021-message-du-khalife-general-des-tidianes-au-menu
revue de presse du 20-08-2021-message-du-khalife-general-des-tidianes-au-menu

Mais en même temps, ‘’Aminata Mbengue Ndiaye donne mandat aux responsables et militants socialistes d’envisager des alternatives gagnantes, à l’exclusion de toute candidature sous la bannière de l’opposition’’, en cas de ‘’désaccord au sein de BBY’’ lors des investitures des candidats aux élections des conseils municipaux et départementaux, selon L’info.

‘’Le PS cherche à préserver l’unité de Benno Bokk Yaakaar’’, malgré ‘’les appréhensions’’ nées de l’annonce d’une caution en son nom, lit-on dans Le Soleil.

Le ‘’double jeu’’ du Parti socialiste

Le Témoin Quotidien dévoile ‘’le double jeu du Parti socialiste’’ : le parti envisage de déposer une caution pour la participation de ses candidats aux élections, ‘’pour parer à toute éventualité’’, en même temps qu’il déclare vouloir aller au scrutin local avec la majorité présidentielle.

‘’Difficile de croire tout de même que (…) le PS va courir le risque de jouer double jeu, avec tout ce qu’il pourrait lui en coûter’’, commente Le Témoin Quotidien.

Revue de presse - Fonds d'Appui et de Développement de la Presse (FADP)Capture
Revue de presse – Fonds d’Appui et de Développement de la Presse (FADP)Capture

A lire aussi

De toute façon, le leader de la majorité présidentielle, Macky Sall, ‘’a mis en garde ceux qui prendront des initiatives [en faveur] de l’opposition lors des prochaines joutes électorales’’, signale L’As.

EnQuête jauge ‘’les états d’âme’’ des leaders de BBY où ‘’l’appétit gargantuesque de l’APR (le parti de Macky Sall) est dénoncé par ses alliés’’.

Le même journal voit venir une ‘’floraison de listes dissidentes au sein de la majorité présidentielle’’ et, peut-être, l’‘’implosion’’ de Benno Bokk Yaakar.

Ecoute du président Macky Sall

‘’Alors que les déclarations de candidature font fureur, toute la coalition au pouvoir est à l’écoute du président Macky Sall qui doit trancher. S’il n’est pas assez regardant sur le pedigree et le poids des uns et des autres et ne tient pas compte du quota des alliés (…) dans son arbitrage, il court le risque d’une faute politique qui sera lourde de conséquences pour l’avenir de son clan’’, avertit WalfQuotidien.

L’Observateur donne une idée des ‘’plans d’investiture’’ de Macky Sall, qui ‘’a décidé de réinvestir tous les maires sortants de la coalition’’, une confidence faite au journal par un responsable de la majorité présidentielle.

Titrologie www.kafunel.com revue de presse 1 Capture
Titrologie www.kafunel.com revue de presse 1 Capture

A lire aussi

Les investitures sont ‘’un dilemme cornélien’’ pour les partis et coalitions de partis qui, pour ‘’éviter la casse, chercheront à limiter les dégâts’’, selon Kritik’.

‘’Choisir, c’est éliminer. Et dans le contexte politique local, tout choix risque de provoquer des réticences, tellement la convoitise est grande, et les ambitions individuelles démesurées’’, analyse le même journal.

Vox Populi est convaincu que ‘’la saison des cassures’’ est arrivée.

revue de presse www.kafunel.com du jour Capture
revue de presse www.kafunel.com du jour Capture

‘’Les premiers signes de cassure se font jour et risquent de s’amplifier. Tendez l’oreille et ouvrez les yeux. Dans l’opposition comme dans la majorité, vous verrez de grands troncs se détacher des coalitions ou des branches en tomber avec fracas’’, prédit-il.

C’est ‘’le temps des frictions’’, affirme Libération qui annonce, comme tant d’autres journaux, la candidature de l’ancien ministre Mary Teuw Niane à la mairie de Saint-Louis.

Selon la confidence faite à L’Observateur, le maire de ladite ville, Mansour Faye, devrait être investi de nouveau par Benno Bokk Yaakaar, dont est proche M. Niane. Mais ce dernier soutient que sa propre candidature est ‘’irréversible et irrévocable’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here