97 / 100

Les Africains aux JO Tokyo 2021. L’Ivoirienne Ta Lou frappe fort d’entrée, première médaille pour l’Éthiopie.

JO Tokyo 2021 et la prouesse des Africains

L’Éthiopien Selemon Barega et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou ont enflammé les pistes au premier jour des épreuves d’athlétisme à Tokyo, le 30 juillet 2021.

L’Ivoirienne Ta Lou frappe fort d’entrée, première médaille pour l’Éthiopie

Les épreuves d’athlétisme ont commencé à Tokyo vendredi 30 juillet, et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou n’a pas perdu de temps en égalant le record d’Afrique du 100m lors de sa première course.

Sur 10 000m, l’Éthiopien Selemon Barega, 21 ans, s’est paré d’or. Côté natation, la Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker a ébloui le bassin tokyoïte, tandis que les handballeurs égyptiens ne craignent décidément personne.

ATHLÉTISME

10 000m masculin

Première médaille pour l’Éthiopie dans ces JO. Après deux éditions où le Britannique Mohamed Farah a régné sur la discipline (il avait échoué fin juin à se qualifier pour Tokyo), l’Éthiopien Selemon Barega, vice-champion du monde du 5 000 m, a coupé la ligne en tête sur ce 10 000m (27’43 »22), première finale d’athlétisme dans ces Jeux de Tokyo.

Le fondeur de 21 ans, enfant de fermier de la zone Gurage, dans le sud de l’Éthiopie, a résisté jusqu’au bout pour s’offrir la médaille d’or, comme ses aînes Haile Gebreselassie (1996 et 2000) et Kenenisa Bekele (2004 et 2008).

Le recordman du monde, l’Ougandais Joshua Cheptegei, a pris la médaille d’argent, devant son compatriote Jacob Kiplimo, en bronze.

L’Éthiopien Berihu Aregawi s’est classé 4e, le Kényan Rodgers Kwemoi 7e, l’Éthiopien Yomif Kejelcha 8e, Rhonex Kipruto 9e, l’Érythréen Aron Kifle 12e et le Kényan Weldon Langat 20e.

L’Ougandais Stephen Kissa n’a pas terminé.

100m féminin

Marie-Josée Ta Lou a frappé fort vendredi dès les séries de l’épreuve reine.

L’Ivoirienne a réalisé le meilleur temps des séries et égalé le record d’Afrique de sa compatriote Murielle Ahouré (10’’78).

La vice-championne du monde 2017 de la distance sera en demi-finale, tout comme Murielle Ahouré d’ailleurs (11’’76, son meilleur temps de la saison, 3e de sa série).

Les Nigérianes Nzubechi Grace Nwokocha (11’’00, record personnel, 3e de sa série) et Blessing Okagbare (11’’05) seront aussi présentes.

Asimenye Simwaka (Malawi), Margaret Vanessa Barrie (Sierra Leone) et Natacha Ngoye Akamabi (Congo) ont franchi le tour préliminaire mais pas les séries.

Hadel Aboud (Libye), Alba Mbo Nchama (Guinée équatoriale), Amed Elna (Comores), Djenebou Dante (Mali), Houleye Ba (Mauritanie) et Aïssata Deen Conte (Guinée) n’ont pas passé le tour préliminaire.

NATATION

200m brasse féminin

Énorme performance signée Tatjana Schoenmaker. Déjà en argent sur 100m brasse, la Sud-Africaine a écrasé la finale du 200m brasse avec à la clé la médaille d’or assortie du record du monde (2’18 »95).

La nageuse a fait très fort en battant de 14 centièmes le précédent record qui datait de 2013. Sa compatriote Kaylene Corbett, elle, s’est classée 5e.

La Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker juste après avoir remporté la médaille d'or et battu le record du monde du 200m brasse à Tokyo, le 30 juillet 2021
La Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker juste après avoir remporté la médaille d’or et battu le record du monde du 200m brasse à Tokyo, le 30 juillet 2021

La Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker juste après avoir remporté la médaille d’or et battu le record du monde du 200m brasse à Tokyo, le 30 juillet 2021.

HANDBALL

Pour la première fois depuis 2000 et l’édition à Sydney, l’Égypte se qualifie pour les quarts de finale des Jeux olympiques.

Les Pharaons, déjà vainqueurs du Portugal et du Japon (et battus difficilement par le Danemark), ont dominé la Suède.

Les vice-champions du monde ont perdu 27-22 face aux Egyptiens, deuxièmes du groupe B et déjà assurés d’être au tour suivant avant leur prochain match contre Bahreïn dimanche.

Les joueurs de l'équipe nationale d'Égypte célèbrent leur victoire face à la Suède, le 30 juillet 2021.
Les joueurs de l’équipe nationale d’Égypte célèbrent leur victoire face à la Suède, le 30 juillet 2021.

Les joueurs de l’équipe nationale d’Égypte célèbrent leur victoire face à la Suède, le 30 juillet 2021.

BOXE

Dans la catégorie des poids léger (moins de 60 kilos), l’Algérienne Imane Khelif a dominé la Tunisienne Mariem Homrani Ep Zayani aux points (5-0).

Elle défiera l’Irlandaise Kellie Anne Harrington en quarts de finale le 3 août. La Congolaise Naomi Yumba, elle, ne sera pas présente à ce niveau.

Elle s’est inclinée face à l’Ouzbek Raykhona Kodirova aux points (5-0).

Le parcours du Mauricien Merven Clair s’est terminé en quarts de finale. Le poids mi-moyens (moins de 69 kilos) a été dominé par l’Irlandais Aidan Walsh aux points (4-1).

Enfin, la Mozambicaine Alcinda Helena Panguana (moins de 69 kilos) s’est inclinée en quarts de finale contre la Chinoise Hong Gu aux points (5-0).

CANOË-KAYAK

Pas de finale pour le Marocain Mathis Soudi. Avec six secondes pénalités, le kayakiste s’est classé 18e de la demi-finale sur 20 concurrents, avec un temps total de 103 »58, soit près de 5 secondes de plus que le 8e et dernier qualifié.

JUDO

Chez les plus de 100 kilos, le Sénégalais Mbagnick Ndiaye, porte-drapeau de son pays et titré lors des Jeux africains 2019, a été battu dès son entrée en lice en huitièmes de finale par le Russe Tamerlan Bashaev, futur tombeur de Teddy Riner.

Dans la même catégorie, le Libyen Ali Omar a tenu moins d’une minute face au Roumain Vladut Simionescu.

Chez les plus de 78 kilos, la Tunisienne Nihel Cheick Rouhou a remporté son premier combat contre la Britannique Sarah Adlington avant de s’incliner en huitièmes de finale contre la Chinoise Shiyan Xu.

L’Algérienne Sonia Asselah et la Camerounaise Hortence Vanessa Mballa Atangana, également en plus de 78 kilos, sont tombées au premier tour respectivement contre l’Ukrainienne Yelyzaveta Kalanina et contre la Turque Kayra Sayit.

BASKETBALL

Deuxième revers pour les Nigérianes. Déjà battues par les Américaines le 27 juillet (81-72), les D’Tigeress ont également perdu face aux Françaises vendredi, sur un score encore plus net (87-62).

Elles sont dernières du groupe B et joueront leur va-tout lors de leur dernier match face au Japon lundi.

HOCKEY

Quatrième match et quatrième défaite pour l’Afrique du Sud dans le tableau féminin.

Les Sud-Africaines se sont inclinées face à l’Allemagne (4-1). Elles ont encore un match à jouer face à l’Inde samedi, avec un espoir quasi inexistant d’arracher une qualification pour les quarts de finale. Elles sont dernières du groupe A.

Côté masculin, l’Afrique du Sud a joué son cinquième et dernier match face au Canada et a obtenu un match nul (4-4).

Au classement du groupe B, les Sud-Africains terminent à la 5e place sur six avec quatre points ; ils ne disputeront pas les quarts de finale.

RUGBY À SEPT

Troisième revers en trois rencontres pour les Kényanes. Après la Nouvelle-Zélande et la Russie (sous bannière neutre) jeudi, c’est la Grande-Bretagne qui a dominé l’unique nation africaine représentée dans le tableau féminin.

Le Kenya s’est incliné lourdement (31-0). Il termine à la dernière place de la poule A.

Dans leur match de classement, face aux Japonaises, les Kényanes ont terminé la journée sur une bonne note avec une victoire 21-17.

La rugbywoman kényane Camilla Atieno (en rouge) devance la Japonaise Miyu Shirako (en bleu), le 30 juillet 2021 à Tokyo.
La rugbywoman kényane Camilla Atieno (en rouge) devance la Japonaise Miyu Shirako (en bleu), le 30 juillet 2021 à Tokyo.

La rugbywoman kényane Camilla Atieno (en rouge) devance la Japonaise Miyu Shirako (en bleu), le 30 juillet 2021 à Tokyo.

VOLLEYBALL DE PLAGE

Tournoi olympique terminé pour la paire marocaine Mohamed Abicha-Zouheir El Graoui sur une troisième et dernière défaite dans la poule E.

Les deux hommes ont perdu face aux Chiliens Marco et Esteban Grimalt (2 sets 0).

VOLLEYBALL

La Tunisie a été battue par l’Argentine trois sets à deux pour le compte de la quatrième journée du premier tour.

Les Tunisiens sont mathématiquement éliminés avant le dernier match face aux Russes.

WATER-POLO

Les Sud-Africaines ont essuyé une troisième défaite en trois matches. Vendredi, les Pays-Bas ont été sans pitié face à elles (33-1).

L’Afrique du Sud, dernière du groupe A, est déjà éliminée alors qu’il lui reste un match à disputer face aux Australiennes dimanche.

GOLF

La deuxième série n’a pu aller à son terme en raison de la pluie. Elle reprendra samedi matin.

Les Sud-Africains Christiaan Bezuidenhout et Garrick Higgo et le Zimbabwéen Scott Vincent sont en lice.

PLONGEON

Les Sud-Africaines Julian Vincent et Micaela Bouter ne seront pas en demi-finale.

Elles ont pris respectivement les 25e et 26e places (sur 27) des éliminatoires, avec des scores de 228,90 et 216,15.

La dernière qualifiée directe (l’Australienne Anabelle Smith, 18e) a signé un score de 272,05, tandis que la leader, la Chinoise Tingmao Shi, a obtenu 350,45 points.

ATHLÉTISME (SUITE)

Saut en hauteur masculin

Après un saut validé à 2,17m, le Kényan Mathew Sawe n’a pas franchi 2,21m et ne s’est pas qualifié pour la finale.

3 000m steeple masculin

Médaillé d’argent lors des Mondiaux de Doha, l’Éthiopien Lamecha Girma s’est qualifié pour la finale en terminant premier de sa série et en signant le meilleur temps des séries (8’09’’83).

Le Kényan Benjamin Kigen, 3e de la même série (8’10’’80), est passé aussi.

Le Kényan Abraham Kibiwot a remporté sa série (8’12’’25) et sera aussi en finale, comme l’Éthiopien Getnet Wale (8’12’’55, 2e de la série derrière Kibiwot).

Le Marocain Soufiane El Bakkali a remporté la troisième et dernière série (8’19’’00) et a validé également son ticket. Mohamed Lindouft (Maroc), Albert Chemutai (Ouganda), Abdelkarim Ben Zahra (Maroc), Hichem Bouchicha (Algérie), Yemane Halieselassie (Erythée), Bikila Tadese Takele (Ethiopie), Leonard Kipkemoi Bett (Kenya) ne sont pas passés.

800m féminin

L’Ougandaise Winnie Nanyondo a terminé 2e de la première série (2’02’’02). La Béninoise Noelie Yarigo a terminé 2e de la deuxième série en battant son record personnel (2’00’’11).

L’Éthiopienne Habitam Alemu a pris la 2e place de la troisième série (2’01’’20). La Kényane Mary Moraa s’est classée 3e de la quatrième série (2’01’’66).

Et enfin, la Marocaine Rababe Arafi a terminé 3e de la cinquième série (2’00’’96). Ces cinq athlètes disputeront les demi-finales.

Workua Getachem (Éthiopie) ne s’est pas présentée sur la piste, tandis que Halimah Nakaayi (Ouganda), Eunice Jepkoech Sum (Kenya), Netsanet Desta (Éthiopie), D’Jamila Tavares (Sao Tomé-et-Principe), Emily Cherotich Tuei (Kenya) et Lokonyen Rose Nathike (Soudan du Sud, équipe olympique des réfugiés) ne se sont pas qualifiées.

400m haies masculin

Direction les demi-finales pour l’Algérien Abdelmalik Lahoulou, 3e de la première série (48’’83) et pour le Sud-Africain Sokwakhana Zazini, 3e de la cinquième série (49’’51). Mohamed Touati (Tunisie), Ned Azemia (Seychelles), Creve Armando Machava (Mozambique) et Jordin Andrade (Cap-Vert) restent à quai.

5 000m féminin

Trois Kényanes et trois Ethiopiennes seront en finale lundi 2 août. La Kényane Agnès Jebet Tirop a signé le deuxième meilleur temps du premier tour (14’48 »01).

Sa compatriote Lilian Kasait Rengeruk est passée, tout comme la championne du monde Hellen Obiri. Représentant l’Éthiopie, Ejgayehu Taye, Senbere Teferi et Gudaf Tsegay se sont aussi qualifiées.

Les Ougandaises Prisca Chesang, Sarah Chelangat (Ouganda) et Esther Chebet (Ouganda), la Sud-Africaine Dominique Scott, l’Érythréenne Rahel Daniel, la Rwandaise Marthe Yankurije et la Burundaise France Niyonsaba n’y sont pas parvenues.

Triple saut féminin

La Ghanéenne Nadia Eke n’a pas composé son billet pour la finale. Elle n’est même pas parvenu à enregistrer une marque valide.

L'athlète ghanéenne Nadia Eke, spécialiste du triple saut, le 30 juillet 2021 lors des Jeux de Tokyo.
L’athlète ghanéenne Nadia Eke, spécialiste du triple saut, le 30 juillet 2021 lors des Jeux de Tokyo.

L’athlète ghanéenne Nadia Eke, spécialiste du triple saut, le 30 juillet 2021 lors des Jeux de Tokyo. 

Relais 4x400m mixte

Avec un temps de 3’13 »60, les Nigérians et Nigérianes ont battu le record d’Afrique de la discipline.

Cela reste insuffisant, toutefois, pour se glisser en finale, et ce malgré les disqualifications des États-Unis et de la République dominicaine.

NATATION (suite)

100m papillon masculin

Pas de miracle pour l’Égyptien Youssef Ramadan, 8e et dernier de sa demi-finale avec le temps le moins bon. Il ne sera logiquement pas en finale samedi.

50m masculin

Ils étaient 21 nageurs africains à se lancer en série, mais aucun n’est parvenu à se glisser parmis les 16 meilleurs temps qualificatifs pour les demi-finales.

Diosdado Miko Eyanga (Guinée équatoriale), Adam Girard de Langlade Mpali (Gabon), Charly Ndjoume (Cameroun), Ebrima Sorry Buaro (Gambie), Houssein Gaber Ibrahim (Djibouti), Joshua Wyse (Sierra Leone), Mamadou Bah (Guinée), Troy Pina (Cap-Vert), Mawupemon Otogbe (Togo), Simanga Dlamini (Eswatini), Abdelmalik Muktar (Éthiopie), Eloi Maniraguha (Rwanda), Shaquille Moosa (Zambie), Alassane Seydou Lancina (Niger), Marc Pascal Pierre Dansou (Bénin), Adama Ouedraogo (Burkina Faso), Ghirmai Efrem (Érythée), Filipe Gomes (Malawi), Oussama Sahnoune (Algérie), Ali Khalafalla (Égypte) et Bradel Tandy (Afrique du Sud) s’arrêtent donc en séries..

50m féminin

Bilan légèrement plus positif chez les nageuses africaines : une seule d’entre elles a réussi à se qualifier pour les demi-finales. Il s’agit de la Sud-Africaine Emma Chelius (24 »65, 3e de la 10e série).

Odrina Kaze (Burundi), Haneen Ibrahim (Soudan), Alphonsine Agahozo (Rwanda), Roukaya Moussa Mahamane (Niger), Tity Dumbuya (Seychelles), Chloé Sauvourel (Centrafrique), Aya Girard de Langlade Mpali (Gabon), Stefan Sangala (Congo), Robyn Young (Eswatini), Nafissath Radji (Bénin), Angelika Ouedraogo (Burkina Faso), Alicia Mateus (Mozambique), Jessica Makwenda (Malawi), Unilez Takyi (Ghana), Norah Elisabeth Milanesi (Cameroun), Tilka Paljk (Zambie), Emily Muteti (Kenya), Kirabo Namutebi (Ouganda), Amel Melih (Algérie) et Farida Osman (Égypte) n’ont pas passé les séries.

1 500m masculin

L’Égyptien Marwan Aly Elkamash n’a pas pris part aux séries du 1 500 m nage libre.

Relais 4x100m quatre nages féminin

Les Sud-Africaines Mariella Venter, Tatjana Schoenmaker, Erin Gallagher et Aimee Canny ont pris la 7e et avant dernière place de leur série en relais 4×100 m 4 nages.

SPORTS ÉQUESTRES

La Sud-Africaine Victoria Scott-Legendre, avec son cheval Valtho des Peupliers, s’est classée 37e à l’issue de la première et de la deuxième session du premier jour de dressage équipe et individuel.

VOILE

En dériveur solitaire Laser radial (féminin), l’Égyptienne Khouloud Mansy s’est classée 36e de la 9e course et 32e de la 10e course, tandis que la Mozambicaine Deizy Nhaquile s’est classée 29e de la 9e course et 37e de la 10e course.

Mansy compte 392 points et Nhaquile compte 384 points avant l’ultime course dimanche (le but est d’avoir le moins de points).

En skiff 49er (masculin), les Sud-Africains Benjamin Daniel et Alex Burger ont terminé 12e de leur 7e course, 13e de leur 8e course et 17e de leur 9e course.

En skiff 49er FX (féminin), les Tunisiennes Eya et Sarra Guezguez ont été disqualifiées de leur 7e course, puis ont terminé 21e de leur 8e course et 21e encore de leur 9e course.

Pour les Sud-Africains et les Tunisiennes, les 10e, 11e et 12e courses sont prévues samedi.

A lire aussi

En dériveur double 470 (masculin), les Angolais Mathis Montinho et Paixao Afonso ont terminé 19e de leur 5e course et 18e de leur 6e course.

En dériveur double 470 (féminin), les Mozambicaines Denise Parruque et Maria Machava ont terminé 21e de leur 5e course et à nouveau 21e de leur 6e course.

Côté masculin comme féminin, les 7e et 8e courses sont prévues dimanche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here