Jour 2 – Coupe du Monde 2018: Le résumé de la rencontre Portugal Vs Espagne

0
416

Immédiatement pressée, la Roja espagnole se fait surprendre après moins de trois minutes. Cristiano Ronaldo s’empare du ballon aux abords de la surface, résiste au retour de David Silva, entre dans le rectangle et d’un passement de jambes force Nacho Fernandez, aligné sur le flanc droit de la défense espagnole, à faire faute.

L’arbitre accorde à juste titre un penalty pour les Lusitaniens. CR7 ne se fait pas prié pour se faire justice lui-même (4’). C’est la quatrième Coupe du Monde dans laquelle le quintuple Ballon d’Or inscrit un but !

Groggy, les Espagnols tentent de remettre leur jeu de possession en place et sortent le nez à la fenêtre. Mais la Seleção est à l’affût de la moindre contre-attaque.

Après vingt minutes, Diego Costa libère enfin la Roja. Sur un (rare) long ballon de Sergio Busquets, le robuste attaquant de l’Atlético de Madrid bouscule illicitement Pepe, se joue de José Fonte et de Cédric Soares avant d’ajuster Rui Patricio (24’).

Un superbe solo clairement entaché d’une faute non-signalée par l’arbitre. L’Espagne s’en moque et respire.

Cristiano Ronaldo – Diego Costa, duel de buteur

Dans la foulée, Isco est tout proche de mettre ses couleurs aux commandes mais sa lourde reprise fracasse la barre transversale adverse et retombe juste sur la ligne de but (26’).

Le match est définitivement lancé.

Alors que la mi-temps approche, Cristiano Ronaldo surgit à nouveau. La star du Real profite d’un excellent mouvement de Gonçalo Guedes, récupère le ballon à l’entrée de la surface et prend sa chance du gauche.

Son tir prend la direction des gants de David De Gea mais le portier de Manchester United loupe son intervention et laisse filer le ballon au fond de ses filets (44’). Les Portugais regagnent les vestiaires en tête.

En seconde période, la Roja fait circuler le ballon et applique son célébrissime toque. Mais les Portugais sont bien en place et ne laisse aucun espace.

C’est donc sur phase arrêté que les Espagnols font la différence. Silva trouve Busquets au second poteau. Le milieu barcelonais surmonte Guedes et remet de la tête devant le but. Costa suit parfaitement, devance Pepe et remet les compteurs à zéro (55’).

Nacho se rachète superbement, CR7 ce super-héros

Les joueurs de Fernando Hierro ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Trois minutes plus tard, Nacho, fautif sur le penalty d’ouverture, se rachète superbement d’une reprise en demi-volée imparable (58’).

Le coup est rude pour les protégés de Fernando Santos qui essaient tout de même de réagir. Mais la gestion d’un résultat est une des forces de cette sélection espagnole. Sa capacité à gérer son avance n’est plus à prouver.

Pourtant, à deux minutes de la fin du temps réglementaire, CR7 endosse son costume de super-héros et fait rugir le Portugal d’un magnifique coup-franc dans la lucarne de De Gea (88’).

Au terme d’un duel d’une exceptionnelle intensité, les deux formations se quittent donc sur ce partage qui permet à l’étonnante sélection iranienne, vainqueur du Maroc, d’occuper seule la tête du groupe B.

Laisser un commentaire