Khalifa Sall toujours dans le labyrinthe politico-judiciaire : Son mandat de député visé

0
248

Après la mairie, Khalifa va perdre… Le désormais ex-maire de Dakar n’est pas au bout de ses peines. Ce n’est pas seulement la mairie de Dakar qu’il va perdre.

Selon le journaliste et analyste politique Momar Seyni Ndiaye, Khalifa Sall va également perdre son poste de député, son autorité parentale ainsi que son droit de diriger un parti et une entreprise.

« Le ministre de la Justice doit saisir l’Assemblée d’une lettre pour ôter le désormais ex-maire de Dakar de ses fonctions, comme le prévoit la procédure, déclare Momar Seyni dans Source A.

Les faits qui lui sont reprochés sont d’une gravité telle que Khalifa Sall doit perdre son autorité parentale, ainsi que son droit de diriger un parti et une entreprise. »

Pour l’analyste politique, ceux qui attaquent le décret de révocation de Khalifa Sall perdent leur temps.

Il assure : « Quand la Cour d’appel se prononce sur un verdict rendu en première instance, c’est ce dernier jugement qui est valable et l’affaire est close même devant un autre tribunal, selon le Code pénal. »

Publicités

Laisser un commentaire