La Chine préconise un nouveau type de relations internationales basé sur le respect mutuel

0
217
Le président sénégalais Macky Sall rencontre son homologue chinois Xi Jinping
Le président sénégalais Macky Sall rencontre son homologue chinois Xi Jinping

« La Chine préconise un nouveau type de relations internationales basé sur le respect mutuel, qui rejette la loi du plus fort, préconise l’équité, la justice, la coopération et le principe gagnant-gagnant», a déclaré lundi l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal, Zhang Xun, à l’ouverture d’un séminaire des médias sur la ‘’construction de la communauté de destin Chine-Afrique’’.

La Chine pays « importera – sur la base des prévisions – plus de huit milliards de dollars de marchandises et les investissements directs à l’étranger dépasseront 750 milliards de dollars », a déclaré le diplomate à Somone, une station balnéaire à quelque 70 km au sud-est de Dakar.

Cette réunion annuelle organisée par la représentation diplomatique chinoise au Sénégal, a été conçue cette fois comme un cadre d’explication du « nouveau type de relations internationales » de la Chine et du concept de la « communauté de destin pour l’humanité ».

Ces deux idées majeures, traduites dans « le Socialisme à la chinoise de la nouvelle ère » de l’actuel dirigeant chinois Xi Jinping, ont été élaborées lors du dernier (19e) Congrès du Parti communiste chinois (PCC), tenu du 18 au 24 octobre 2017.

« Le nouveau type de relations internationales rejette la loi du plus fort et préconise le respect mutuel, l’équité, la justice, la coopération et le principe gagnant-gagnant », soutient le diplomate.

Quant au second concept, dont une partie est réservée aux relations sino-africaines et plus particulièrement sino-sénégalaises, il transmet comme vision aux « différents nations et pays qui voient leur destin étroitement lié de faire preuve de solidarité, de partager heur et malheur et de construire ensemble un monde beau et propre, caractérisé par l’ouverture, l’inclusion, la paix durable, la sécurité globale et la prospérité commune ».

Cela vise pour M. Xun à « concrétiser l’aspiration à une vie meilleure de tous les peuples ».

Ainsi la « deuxième économie du monde » ambitionne d’être pour les 30 prochaines années « ungrand pays socialiste beau, moderne, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé ».

Dans cette trajectoire, le pays le plus peuplé du monde entend collaborer avec l’Afrique et plus particulièrement avec le Sénégal. Aujourd’hui, « les relations sino-sénégalaises se trouvent en tête du développement des relations sino-africaines », indique Zhang Xun.

Cette relation bilatérale a été hissée en 2016, en marge du sommet du G20 à Hangzhou (Chine), au niveau du « partenariat de coopération stratégique global ».

« Nous travaillons aussi à ce que les entreprises et institutions chinoises viennent plus nombreuses pour mener la coopération dans les domaines aussi variés que le pétrole, l’énergie solaire, la transformation des produits agricoles et la recherche scientifique », a encore dit l’ambassadeur.

Le séminaire qui prend fin mardi, enregistre la participation de plusieurs acteurs sénégalais – des médias notamment – dont certains sont intervenus pour magnifier l’initiative de l’ambassade de Chine et saluer parallèlement le « modèle de référence et d’inspiration » de ce pays asiatique.

Publicités

Laisser un commentaire