Revue de presse du 22 juillet 2020 : Des sujets se rapportant à la pandémie de Covid-19 à la Une

0
16

Le bilan de l’opération de distribution des vivres aux populations impactées par la pandémie de Covid-19 et la situation épidémiologique sont entre autres sujets abordés par les quotidiens reçus mercredi à l’APS.

Le Témoin souligne que le ministre du Développement communautaire Mansour Faye est « totalement satisfait » du bilan de l’opération de distribution des vivres aux populations impactées par la pandémie de Covid-19.

Le quotidien Kritik rapporte que sur les 69 milliards de francs Cfa de cette aide d’urgence, « Mansour Faye économise 8,2 milliards ».

’’Le compte est bon pour Mansour Faye malgré les difficultés inhérentes à ce genre d’opération, +la plus grande jamais réalisée au Sénégal+, le ministre du Développement communautaire (…) a réussi le pari de boucler le programme dans les délais », écrit le journal.

’’Chiffres, montants et acteurs, tout a été dit sur cette opération d’aide pour laquelle le ministre de tutelle a économisé 8,2 milliards de francs CFa de l’enveloppe initiale de 69 milliards », selon Kritik.

A lire aussi  Afrique face à la pandémie Coronavirus le vendredi 12 juin

Le Soleil met en exergue « l’exercice de transparence » du ministre Mansour Faye avec des chiffres à l’appui.

Concernant la situation épidémiologique, Vox Populi constate que Dakar est « dans l’œil du cyclone ». « Plus de 6000 cas de coronavirus sont recensés dans la région dont 56% dans les 19 communes du département de Dakar », selon le journal.

Abordant la gestion de la pandémie, Le Quotidien parle d’ »opacité maladive ». Selon le journal, « il est difficile de se forger une opinion sur le niveau de pénétration de la maladie dans ce pays, où le relâchement est total depuis la levée des mesures restrictives. Car les autorités médicales ont décidé de tout confiner dans les centres de traitement des épidémies ».

L’Observateur note qu’ »avec l’augmentation des cas de coronavirus, beaucoup de Sénégalaises n’honorent plus les rendez-vous dans les services de maternité-gynécologie obstétrique des hôpitaux. Un abandon des soins qui peut engendrer d’énormes risques chez les femmes enceintes ».

Au sujet des conséquences de cette pandémie toujours, Enquête s’intéresse à la situation de l’Ile de Gorée, « coupée du monde depuis 4 mois » à cause des mesures de restrictions imposées par la Covid-19.

’’Si le Coronavirus n’a pas encore posé ses valises à Gorée, il y a tué plus de 95% des activités génératrices de revenus. Dans la dignité et le confinement, l’Ile-mémoire, patrimoine mondial de l’humanité, vit la pire crise économique de son histoire », écrit Enquête qui affiche à la Une : « Gorée au bord du gouffre ».

La pandémie de Covid-19 et d’autres sujets

A la date d’aujourd’hui, 8985 cas positifs de Covid-19 ont été officiellement déclarés dans le pays dont 174 décès et 2766 patients encore sous traitement dans les différents centres dédiés à la maladie.

L’As signale que le Forum civil « remet en cause la crédibilité de l’Inspection générale d’Etat (IGE) ». « Une semaine après la publication des rapports 2017, 2018 et 2019 sur l’état de la gouvernance et la reddition des comptes, l’IGE est vivement critiquée par le Forum Civil. Birahim Seck et ses camarades relèvent ainsi de nombreux manquements dans le travail de l’organe de contrôle », écrit le journal.

Selon le quotidien, l’ONG déplore « la violation de la loi et du principe de l’imputabilité, la rupture d’égalité », l’absence dans les trois rapports d’informations sur le PRACAS, le PUDC, le PRODAC, le programme de bourses familiales, l’autoroute Ila Touba, le Building administratif.

Le journal Source A souligne que l’attribution du marché des centres régionaux de contrôle technique des véhicules « fait grand bruit ».

A lire aussi  Revue de presse du 29 juin 2020 : Des propos de Serigne Babacar Sy Mansour sur la pandémie de Covid-19 à la Une

« Elle n’est pas encore rendue effective et officielle. Mais l’attribution du marché des centres régionaux de contrôle technique des véhicules fait déjà grincer des dents dans le secteur des transports terrestres », écrit la publication qui pointe du doigt un ’’problème de sincérité » dans l’appel d’offres.

Selon le journal, « les postulants n’ont aucune possibilité de faire recours en cas de contestation des résultats et il n’est nullement mentionné la date d’ouvertures des plis ».

Sud Quotidien aborde la campagne agricole et note que les agriculteurs, les opérateurs et l’Etat sont « à couteaux tirés ». « Au niveau de certains milieux paysans, les producteurs, partenaires et autres déplorent la qualité et la quantité des semences d’arachides distribuées pour la campagne agricole de cette année (…) », écrit Sud.

Laisser un commentaire