Poursuivi par l’un de ses anciens sponsors, Lance Armstrong, qui a avoué s’être dopé en 2013, a accepté jeudi de payer 5 millions de dollars pour mettre fin à la dernière procédure le visant.

La star déchue du cyclisme, Lance Armstrong, en a fini avec la justice américaine : il a accepté, jeudi 19 avril, de payer cinq millions de dollars d’indemnisation à l’un de ses anciens sponsors, l’US Postal, qui lui réclamait 100 millions de dollars au titre de dédommagement pour avoir eu recours au dopage.

« Je suis heureux d’avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie », a lâché celui qui, en 2013, avait avoué s’être dopé face à la prêtresse de la télévision américaine, Oprah Winfrey.

Sa réputation restera à jamais ternie et son palmarès amputé de ses sept victoires consécutives, entre 1999 et 2005, dans le Tour de France mais l’ancien patron du peloton s’en tire à bon compte : cet accord intervient à quelques semaines d’un procès pour fraude devant un tribunal fédéral de Washington qui aurait pu le ruiner et exposer à nouveau ses agissements les plus sombres.

france24

Publicités

Laisser un commentaire