Des médecins chinois lancent une campagne de chirurgie gratuite de la cataracte en Guinée-Bissau

0
320

Une équipe médicale chinoise constituée de spécialistes en ophtalmologie, a lancé ce jeudi une campagne de chirurgie gratuite de la cataracte, selon le ministère bissau-guinéen de la Santé publique.

La chirurgie gratuite qui devrait toucher trois cents patients, se déroulera en deux phases : la première sera la sélection des patients candidats pour les chirurgies et la deuxième la chirurgie des patients atteints, a-t-on précisé de même source.

Une longue file de patients venus pour la sélection était visible ce jeudi devant l’hôpital national Simão Mendes de Bissau, le plus grand hôpital du pays.

« Les Chinois sont bons en chirurgie médicale et j’espère que je serais sélectionné », a déclaré Indira da Silva, l’une des patientes.

Selon un autre patient, Malam Turé, le geste de l’équipe médicale chinoise révèle une action humanitaire extraordinaire.

« Le gouvernement de la Chine est un grand partenaire du gouvernement de la Guinée-Bissau, notamment dans le domaine de la santé, où il a déjà apporté un soutien important », a dit M. Turé.

Cette campagne de chirurgie gratuite est le résultat d’un accord signé récemment entre l’ambassadeur de Chine à Bissau, Jin Hongjun et le ministre bissau-guinéen de la Santé publique, Carlitos Barai.

« Tous les patients doivent se rendre à l’hôpital national Simão Mendes pour être sélectionnés », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

« Je suis ici en attente depuis mercredi pour la sélection », a déclaré un patient qui a voulu garder l’anonymat.

Selon les données du ministère de la Santé, la Guinée-Bissau manque de spécialistes en ophtalmologie, ce qui a augmenté le nombre de personnes ayant des problèmes de santé visuelle.

La coopération entre la Chine et la Guinée-Bissau dans le domaine de la santé remonte au début de 1975, un an après l’indépendance de ce pays.

Dans ce contexte, la Chine a envoyé plusieurs équipes médicales dans le pays et a construit des hôpitaux de référence, notamment l’hôpital de Canchungo, (nord de pays) et l’hôpital militaire sino-bissau-guinéen (centre Bissau).

En outre, le gouvernement chinois a soutenu en 2014 la Guinée-Bissau dans sa campagne de prévention contre la fièvre hémorragique Ebola.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here