Le chiffre du jour. Rebond des exportations chinoises en septembre
Le chiffre du jour. Rebond des exportations chinoises en septembre

Le chiffre du jour. Rebond des exportations chinoises en septembre 2020. Malgré les restrictions américaines contre Huawei et SMIC, le commerce extérieur chinois a bondi de près de 10 % à la fin de l’été.

Les exportations chinoises ont augmenté de 9,9 % en septembre, pour atteindre 239,7 milliards de dollars malgré la guerre commerciale avec les États-Unis, qui pénalise les tycoons chinois Huawei et SMIC.

Le chiffre du jour

Ce bon résultat a été “soutenu par une activité manufacturière en hausse et par la reprise de la demande extérieure”, souligne l’Asia Nikkei. Les importations ont quant à elles progressé de 13,2 %, pour s’établir à 202,7 milliards de dollars, après deux baisses d’affilée en juillet et en août.

Les neuf premiers mois de l’année montrent un tableau un peu plus contrasté : les exportations se sont contractées de 0,8 %, à 1 800 milliards de dollars, quand les importations ont diminué de 3,1 %, à 1 400 milliards de dollars.

Mais l’indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier, qui donne un aperçu de l’activité des usines, est en hausse pour le septième mois consécutif, à 51,5 en septembre, “soutenu par la croissance des nouvelles commandes et de la production”.

Le “principal partenaire commercial de Pékin pour les neuf premiers mois de l’année était l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est [Asean]”, qui comprend dix pays, pour environ 481 milliards de dollars.

Malgré la guerre commerciale entre Pékin et Washington, les exportations vers les États-Unis, qui représentent 20 % du total pour le mois de septembre, ont augmenté de 21 %, à 44 milliards de dollars, en hausse pour le quatrième mois consécutif.

Depuis le début 2020, le commerce extérieur chinois est tiré par les textiles (+ 33 %), suivis par les équipements médicaux, les équipements électriques et les ordinateurs.

Côté importations, “les semi-conducteurs ont contribué à la hausse malgré les mesures d’interdiction prises le 15 septembre par Washington contre le géant chinois de la technologie Huawei”.

Les entreprises chinoises ont dû se réapprovisionner avant l’interdiction, suppose le média économique japonais.

À LIRE AUSSI Guerre commerciale. Les États-Unis durcissent les règles contre Huawei

Le redémarrage de l’économie du pays est tout de même tributaire des performances de “ses nombreux partenaires commerciaux confrontés au risque d’un rebond de Covid-19 cet hiver”.

Selon le cabinet Oxford Economics, cela pourrait “ralentir la vitesse de la reprise et de la demande de produits chinois”.

Laisser un commentaire