Le pape François est arrivé ce samedi matin en Irlande, 39 ans après la visite de Jean-Paul II, le dernier chef de l’Église catholique à s’être rendu dans le pays.

Une visite qui se déroule dans un contexte tendu pour le pape, alors que l’Église est une nouvelle fois empêtrée dans une série de scandales d’abus sexuels sur mineurs, commis par des membres du clergé. François devrait notamment rencontrer certaines de leurs victimes au cours du week-end.

Le pape, présidera ce samedi le Festival des familles devant 80 000 personnes et un demi-million de fidèles sont attendus ce dimanche à la messe qu’il célébrera à Dublin. Des prises de paroles qui seront scrutées de près : François a déjà pointé du doigt « l’échec des autorités ecclésiastiques à aborder ces crimes répugnants », a-t-il déclaré dans un premier discours.

En parallèle de cette visite, des contre-manifestants entameront une marche dans les rues de Dublin. Une veillée se tiendra dans l’ancien couvent des Sœurs du Bon-Secours, où ont été retrouvés dans une fosse commune, les restes de près de 800 bébés. Des enfants issus de naissances hors mariage.

L’Eglise rencontre un fort recul en Irlande : en près de 40 ans, la part de catholiques dans le pays est passée de 90 à moins de 80%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.