Disserter veut dire mener une réflexion sur un sujet et discuter signifie procéder à un échange de propos contradictoire sur un sujet.

A lire aussi: Leçon 02 : Les différents types de plan de la dissertation

La dissertation est donc une réflexion que mène une personne sur un problème posé par un  sujet. Il s’agit en d’autres termes d’avancer des arguments pour faire comprendre la portée  d’un sujet.

Il existe quatre sortes de dissertation qui se distinguent les unes des autres par les thèmes abordés et la nature des exemples :

–          La discussion : Cette dissertation est le troisième type de sujet de contraction du texte. Son sujet est obligatoirement extrait du texte à résumer et aborde un point de réflexion de l’auteur dans le texte.

–          La dissertation générale : C’est une dissertation qui porte sur les problèmes de la vie courante à travers des thèmes généraux (la pollution, la science, la politise, la culture, l’environnement, la femme…). Les exemples et les arguments de ce type de dissertation    proviennent de l’expérience personnelle du candidat à travers son observation de la société.

–          La dissertation ou l’essai littéraire : Elle concerne toujours les préoccupations de la littérature (roman, théâtre, nouvelles, poèmes, lecture…) Ses exemples et ses arguments sont obligatoirement extrait des œuvres littéraires.

–          La dissertation pédagogique : Elle concerne les thèmes relatifs à l’éducation (l’école, les méthodes d’enseignement, la formation, la psychologie de l’enfant et de l’adolescent). Les arguments et les exemples de cette dissertation proviennent des œuvres et des penseurs pédagogiques.

NB : En dehors des différences thématiques toutes les dissertations obéissent aux mêmes règles.

  1. II. LES PRINCIPES DE LA DISSERTATION

La dissertation étant un travail de réflexion basée sur des idées, elle exige du candidat un certain nombre dé principes qui constituent en même temps ses règles d’évaluation.

  1. 1.      La pertinence des idées

Mener une réflexion basée sur des idées et portant sur un sujet ne signifie pas vouloir tout dire sur le thème. La  dissertation exige des idées adaptées au problème du sujet. II ne s’agit donc pas de donner beaucoup d’idées ayant un rapport avec le thème mais seulement de donner les arguments et les exemples en rapport avec le problème posé. Notons donc cet avertissement d’Henry James : « Un gramme de concret vaut mieux qu’une tonne de généralité. »

  1. 2.      L’organisation des idées

Comprendre le sujet et avoir les idées pertinentes sont loin de suffire. L’organisation, de ses idées est un aspect très important qui se base sur les points ou les éléments suivants :

v  La structuration de la réflexion en grand ensemble (partie) et en sous-ensemble (sous-partie)

v  La hiérarchisation des idées à l’intérieur des parties c’est-à-dire le classement des différents arguments par ordre croissante d’importance,

v  La cohérence et la bonne liaison des arguments et des parties à l’aide des transitions.

  1. 3.      L’expression

Exprimer ses idées ne signifie en aucun cas aligner de grands mots pour impressionner le lecteur. L’expression correcte consiste à dire simplement ses idées pour se faire comprendre. A cette fin on utilisera des phrases courtes, simples et débarrassées de mots savants et de tournures grammaticales compliquées. En dissertation, il est interdit d’utiliser la première personne du singulier (je, mon, ma), la deuxième personne du singulier et du pluriel. A l’inverse, la première personne du pluriel est conseillée (nous, notre). Sont bannis de l’expression en dissertation les tirets.

  1. 4.      L’orthographe         

II faut éviter au maximum de faire des fautes d’orthographe car une idée pertinente exprimée avec un chapelet de fautes perd forcement de sa valeur. La relecture du travail est une étape très importante pour remédier à ses fautes.

  1. 5.      La présentation

C’est la mise en forme correcte de la dissertation afin d’attirer l’attention du lecteur et l’amener à s’intéresser au contenu. La bonne présentation suppose pour le candidat d’éviter les ratures et autres surcharges. En outre, les trois parties de la dissertation doivent être, présentées selon les deux possibilités qui suivent :

  • Laisser une ligne entre l’introduction et le développement et entre celui-ci et la conclusion. Mais les différentes parties du développement ne sont pas séparées par une ligne.
  • Laisser deux ou trois lignes entre l’introduction et le développement et entre celui-ci et la conclusion avec pour obligation de séparer les différentes parties du développement par une ligne.

NB : Les paragraphes sont obligatoires dans une partie et doivent être matérialisés d’une part à l’aide d’un alinéa (écart ou espace à la ligne dé la marge) et d’un point final exigeant le retour à la ligne.

  1. III.  LE SUJET DE DISSERTATION

Le sujet de dissertation se compose à partir non seulement d’un point de réflexion mais aussi d’une orientation pour mener la réflexion. C’est ainsi que le sujet deux parties : la pensée et la consigne.

  1. 1.      La pensée ou le thème

La pensée désigne la formulation brève des idées d’un auteur sur un thème. Dans le cadre de la dissertation la pensée est donnée entre guillemets avec souvent des précisions sur son auteur et son origine. Egalement au lieu d’une pensée il peut s’agir uniquement d’une remarque générale, d’un constat particulier ou d’un thème.

  1. 2.      La consigne

Elle désigne le plus souvent un verbe à l’impératif ou à l’infinitif qui donne des indications sur le plan à suivre. La consigne est très importante car la réussite d’une dissertation dépend en grande partie d’une bonne orientation (plan) de la réflexion.

Exemple de sujet : Selon l’écrivain philosophe Albert CAMUS : « Sans métier tout vie pourrit. Mais sous un métier sans âme la vie étouffe et meurt. » Vous expliquerez et justifierez cette assertion en vous appuyant sur des exemples claires et précis tirés de votre expérience.

Exemple de sujet : Discutez cette affirmation du philosophe français Emmanuel MOUNIER : « Tout travail, travaille à faire un homme en même temps une chose. »

Exemple de sujet : La femme africaine est-elle réellement émancipée ?

  1. IV. LA MÉTHODOLOGIE DE LA DISSERTATION

La réussite d’une dissertation se construit à partir d’une démarche de travail très rigoureux. Cette démarche se base sur un certain nombre d’étapes qu’il faut apprendre à intégrer en soi.

Sur la feuille de brouillon :

  •  Lire et relire le sujet en songeant déjà à quelques idées ;
  •   Repérer les mots clés et déterminer les différentes significations de chacun d’eux. Par mot, il s’agit des mots importants qui contiennent l’essentiel de la signification du sujet ;
  •   Combiner les différentes significations des mots pour aboutir à la signification. Celle-ci désigne la reprise des idées de la pensée selon ses propres mots. La reformulation est très importante car elle situe avec précision le degré de compréhension du sujet ;
  •   Dégager la problématique de la réflexion en s’appuyant sur la reformulation du sujet et de la consigne. La problématique est la question ou l’ensemble des questions que la réflexion peut élucider. Elle doit toujours être une ou des questions au type interrogatif ;
  •   Aller à la recherche des idées et les noter comme elles viennent sans en exclure. Les idées seront notées brièvement sous forme de groupes nominaux ;
  • Etablir le plan détaillé de la réflexion en faisant le tri parmi les idées recensées. Le plan détaillé doit comporter l’essentiel des idées qui seront développées dans la deuxième partie.

Sur la feuille de composition

  • Recopier entièrement le sujet
  • Recopier introduction
  • Rédiger le développement au fur et à mesure en suivant le plan détaillé
  • Recopier la conclusion
  • Relire le travail pour corriger les éventuelles fautes en veillant à éviter les surcharges.
A lire aussi: Cours de technique d’expression écrite et orale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here