Dimanche, l’actuel président du Pérou Pablo Kuczynski a gracié l’ex-chef d’Etat Alberto Fujimori. Ce dernier avait été condamné en 2009 à 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l’humanité.

L’ancien homme fort du Pérou avait subi il y a une semaine une visite médicale dans le centre pénitentiaire où il purge sa peine depuis 2007. « Il a été établi que A.Fujimori souffrait d’une maladie progressive, dégénérative et incurable, et que les conditions carcérales représentaient un danger pour sa vie, sa santé et son intégrité » physique, d’après un communiqué de la présidence.

Samedi, il avait été transféré de la prison vers une clinique de Lima en raison d’une baisse de tension artérielle et une arythmie, selon son médecin traitant.

Vives réactions dans les rues

L’annonce de sa libération a provoqué des incidents dans les rues de Lima et des policiers en tenue anti-émeutes ont été déployés autour de la résidence de Kuczynski, dans le quartier financier de San Isidro.

reuters/ats/duva

Laisser un commentaire