NOUVEAUX TRAITEMENTS 

La recherche de nouveaux traitements concerne les personnes réfractaires aux médicaments classiques. 

  • La dénervation rénale : consiste à détruire les fibres nerveuses sympathiques qui engainent les artères rénales en y appliquant un courant électrique de faible intensité. Il s’agit d’un traitement lourd qui nécessite au moins 48 heures d’hospitalisation. Les effets indésirables et les bénéfices sur le plan cardiovasculaires de cette intervention restent encore à l’étude.
  • Les inhibiteurs d’aminopeptidase A : initialement découverte par les professeurs du Collège de France, de l’Inserm et du CNRS, cette nouvelle famille de molécules permettent d’inhiber le système rénine-angiotensine en agissant au niveau du cerveau. L’aminopeptidase transforme l’angiotensine 2 en angiotensine 3 au niveau central.

Laisser un commentaire