Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna

0
13
guy-marius-sagna-babacar-diopabdourahmane-sow-
guy-marius-sagna-babacar-diopabdourahmane-sow-

Liberté provisoire… L’activiste Guy Marius Sagna, membre du collectif « Ñoo Lank » qui lutte contre la hausse du prix de l’électricité, a obtenu la liberté provisoire mardi, a-t-on appris de différentes sources médiatiques.

Membre du collectif « Ñoo Lank », Guy Marius Sagna est en détention préventive depuis le mois de décembre après une manifestation non autorisée devant le Palais présidentiel contre la hausse du prix de l’électricité.

Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna1
Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna1

Suite à sa rencontre du lundi 17 février 2020 avec le collectif « Ñoo Lank », le Front de Résistance Nationale (FRN, opposition) avait demandé à Maître El Hadji Amadou Sall, Avocat à la Cour, de « prendre toutes les dispositions et initiatives nécessaires pour la libération de Guy Marius Sagna ».

« L’opposition, dans le cadre du dialogue national, estime que le moment est venu pour le président de la République de promouvoir la décrispation politique de façon à ce que le parquet ne s’oppose pas, comme cela est de coutume, à la libération de Guy Marius Sagna dont la place n’est pas, encore une fois, la prison », écrivait le FRN dans un communiqué.

Arrêté en même temps que 8 autres manifestants, tous libres aujourd’hui, Guy Marius Sagna a vu sa demande de remise en liberté rejetée à deux reprises.

Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna

De nombreuses voix s’étaient élevées pour réclamer sa libération.

Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna
Liberté provisoire pour Guy Marius Sagna

Le collectif « Ñoo Lank » a organisé une marche vendredi après-midi à Dakar pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité et réclamer la libération d’un de ses membres, Guy Marius Sagna.

A lire aussi  Drogue (238 kg) Saisie Au Port: Liberté Provisoire Refusée à Toubèye Et Cie

Sagna est également leader du mouvement Frapp-France Dégage (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine), qui dénonce notamment le franc CFA et les accords de partenariat économique (APE).

Laisser un commentaire